Accéder au contenu principal

Le président convoque un référendum sur le nouvel accord financier Icesave

Le Parlement a adopté la semaine dernière l'accord conclu avec Londres et La Haye sur le remboursement par Reykjavik de 4 milliards d'euros, après la faillite de la banque en ligne Icesave. Le président n'en appelle pas moins à un référendum.

PUBLICITÉ

AFP - Le président islandais Olafur Ragnar Grimsson a appelé dimance à un référendum sur le nouvel accord conclu avec Londres et La Haye à la suite de la faillite de la banque en ligne Icesave, malgré l'approbation du Parlement la semaine dernière.

"Les citoyens d'Islande seront appelés à voter sur ce nouvel accord sur Icesave" avec les gouvernements britannique et néerlandais, a déclaré Olafur Grimsson aux journalistes à Reykjavik.

Son annonce intervient quelques jours après l'adoption par le parlement islandais à une nette majorité du nouvel accord de remboursement par Reykjavik de près de 4 milliards d'euros avancés par Londres et La Haye à la suite de la faillite de la banque en ligne Icesave.

Il ne restait plus qu'à obtenir le feu vert du président pour sa promulgation.

C'est la deuxième fois en un an que le président islandais met son veto à un accord de remboursement relatif à Icesave et demande un référendum.

En janvier 2010, Olafur Ragnar Grimsson avait convoqué un référendum sur un précédent accord avec les gouvernements britannique et néerlandais. Ce texte, moins favorable à l'Islande que celui adopté mercredi par l'Althing, avait été finalement rejeté à plus de 93% lors du scrutin en mars.

Le président islandais a essentiellement des missions honorifiques, mais a le pouvoir de décider de convoquer un référendum, une option rare utilisée seulement deux fois depuis l'indépendance en 1944.
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.