Accéder au contenu principal

Tunis appelle la communauté internationale à accélérer le rapatriement des réfugiés

Le ministre tunisien des Affaires sociales a lancé un appel à la communauté internationale, l'enjoignant d'accélérer le rapatriement des réfugiés en provenance de Libye qui affluent dans l'est du pays pour éviter une crise humanitaire.

PUBLICITÉ

AFP - Le ministre tunisien des Affaires sociales, Mohamed Ennaceur, a jugé jeudi "insuffisant" le rythme du rapatriement des personnes ayant trouvé refuge en Tunisie après avoir fui les combats en Libye.

"Le nombre des rotations par air et mer est insuffisant en raison du nombre croissant des réfugiés", a déclaré à la presse M. Ennaceur, appelant à l'aide d'autres pays et des organisations humanitaires pour "éviter une crise humanitaire" à la frontière.

Entre le 20 février et le 2 mars, quelque 95.000 personnes sont passées en territoire tunisien par la frontière avec la Libye, dont 30.000 Tunisiens, a-t-il affirmé.

Parmi les 65.000 restants, on compte 41.000 Egyptiens dont 27.000 ont déjà été rapatriés, a-t-il encore dit.

Le ministre a souligné que pour le moment, "la situation est sous contrôle", précisant qu'"il n'y a pas de problème de santé ou d'épidémies" parmi les dizaines de milliers de réfugiés dans le sud tunisien.

Le bureau d'information de l'Onu à Tunis avait indiqué plus tôt dans la journée que quelque 90.000 personnes étaient arrivées en Tunisie en provenance de Libye depuis le 20 février.

Les Européens ont commencé jeudi à mettre en place un pont aérien pour évacuer de Tunisie des milliers d'Egyptiens ayant fui la Libye, afin d'éviter chaos et épidémies.

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.