Accéder au contenu principal

Le Parlement approuve l'instauration de l'état d'urgence

L'état d'urgence, que le président contesté Ali Abdalah Saleh avait proclamé le 18 mars dernier, est valable pour une durée de 30 jours. Les députés de l'opposition parlementaire, qui ont boycotté la séance, contestent la validité du vote.

PUBLICITÉ

AFP - Le Parlement yéménite a approuvé mercredi l'instauration de l'état d'urgence dans le pays, où le président Ali Abdallah Saleh est de plus en plus contesté, selon le correspondant de l'AFP sur place.

Au total, 164 députés sur 165 présents ont voté pour cette mesure, proclamée le 18 mars par le chef de l'Etat après la mort de 52 manifestants tués lors d'une attaque contre les contestataires, attribuée à des partisans du régime.

Le parlement compte 301 membres. Tous les députés de l'opposition parlementaire, les indépendants et les députés du Congrès populaire général (CPG) du président Saleh ayant démissionné en raison de la répression des manifestations, ont boycotté la séance.

Il n'était pas possible de savoir dans l'immédiat si cette mesure signifiait l'interdiction des manifestations et du sit-in observé par des protestaires depuis le 21 février place de l'Université à Sanaa pour réclamer le départ de M. Saleh, au pouvoir depuis 32 ans.

 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.