Accéder au contenu principal
JAPON

Les pompiers ont repris l'arrosage du réacteur n°3 de Fukushima

Texte par : Dépêche
4 mn

Le réacteur n°3, le plus endommagé de la centrale nucléaire de Fukushima, inquiète la communauté scientifique. La veille, une fumée noire s'échappait de son enceinte, obligeant les autorités à évacuer le personnel des lieux.

Publicité

AFP - Le personnel a repris le travail jeudi pour tenter de refroidir le réacteur 3 de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima, après avoir interrompu cette opération la veille à cause d'une émanation de fumée noire, a annoncé l'agence de sûreté nucléaire japonaise.

L'agence a ajouté que le dégagement de fumée avait cessé, sans pouvoir préciser toutefois l'origine de cet incident.

Le réacteur 3 de la centrale est celui qui inquiète le plus les autorités car il a enduré des dommages particulièrement importants lors du tsunami du 11 mars et de l'explosion intervenue dans son bâtiment extérieur à cause d'une accumulation excessive d'hydrogène.

Les pompiers ont repris l'arrosage du réacteur, afin de refroidir le combustible pour l'empêcher d'entrer en fusion et de rejeter des quantités importantes de radioactivité dans l'atmosphère, a expliqué un responsable de l'agence.

Les techniciens de l'opérateur de la centrale, Tokyo Electric Power (Tepco), essayent pour leur part de remettre en service une pompe afin d'alimenter le réacteur 3 en eau et d'en abaisser la température, a-t-il ajouté.

La salle de contrôle de ce réacteur est la première à avoir été partiellement remise sous tension mardi soir grâce à une alimentation externe qui a permis de relancer son éclairage.

Les techniciens vont également tenter jeudi de rétablir l'électricité dans les salles de contrôle des réacteurs 1 et 2, a précisé l'agence de sûreté nucléaire.

Par ailleurs, la pompe permettant de refroidir le réacteur 5 s'est arrêtée mais devrait être rapidement remplacée, a-t-on ajouté.

Désormais, les six réacteurs ont été reconnectés au réseau électrique et les techniciens mènent des tests avant de remettre les équipements sous tension.

De la vapeur s'échappait jeudi matin de quatre des six réacteurs, selon des images de la NHK.

La centrale Fukushima 1 (Fukushima Daiichi) compte six réacteurs, dont l'alimentation électrique a été interrompue par le séisme et le tsunami dévastateurs du 11 mars, ce qui a provoqué la mise hors-service des systèmes de refroidissement du combustible.

Le réacteur 3 est chargé en combustible MOX, un mélange d'oxydes d'uranium et de plutonium dont les rejets sont particulièrement nocifs.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.