Accéder au contenu principal
FOOTBALL - EURO-2012

Victoire sans forcer de la France face au Luxembourg

Texte par : Emmanuel VERSACE
4 mn

L'équipe de France a conforté sa place de leader du groupe D des éliminatoires de l'Euro-2012 en s'imposant au Luxembourg, 2-0. Mais l'événement de la soirée a été le retour de Franck Ribéry (photo) et de Patrice Evra, bannis-repentis de Knysna.

Publicité

Au terme d’un match sans réel suspense, la France s’impose 2-0 face au Luxembourg, en match éliminatoire de l’Euro-2012.

En alignant d’entrée de jeu les deux repentis de Knysna, Franck Ribéry et Patrice Évra, face au Luxembourg, Laurent Blanc a voulu envoyer un signal fort à leurs détracteurs - dont Chantal Jouanno, ministre des Sports.

Si Évra retrouvait son poste de latéral gauche, laissé par Eric Abidal opéré d’une tumeur au foie, Ribéry était positionné à droite de l’attaque des Bleus, dans un système en 4-2-3-1. L’autre changement de la soirée a été la titularisation de Yann M’Vila au poste de milieu récupérateur - à la place d’Alou Diarra, jusque-là indétrônable. Le Bordelais, en baisse de régime avec son club, n’avait pas le niveau pour rivaliser avec l’ascension du Rennais, en pleine possession de ses moyens. Capitaine lors de cinq dernières rencontres, Diarra a cédé son brassard à Samir Nasri, le cinquième capitaine des Bleus sous l’ère Blanc.

D'emblée, des Luxembourgeois recroquevillés en défense

Dès les premières minutes, Les Bleus ont été confrontés à une formation luxembourgeoise très dense et bien regroupée en défense. Malgré la consigne de Blanc de privilégier la vitesse et le rythme avec des passes courtes au sol, en première mi-temps, les Français ne sont pas arrivés à prendre de vitesse une équipe pourtant essentiellement composée d’amateurs.

Comme à l'aller, Yoann Gourcuff a offert un but à l'équipe de France (AFP)
Comme à l'aller, Yoann Gourcuff a offert un but à l'équipe de France (AFP)

Comme à Metz à l’aller, il faudra attendre un coup de pied arrêté pour que les Bleus concrétisent une possession de balle outrageuse (28e). Excentré sur la gauche à la lisière des 16m, Samir Nasri dépose le ballon sur la tête de Philippe Mexès, plein axe (1-0). Le gardien des Lions rouges, Jonathan Joubert, ne peut absolument rien faire. Mais quelques minutes plus tard (40e), le portier luxembourgeois se rattrape en sauvant son équipe après une puissante frappe à ras de terre de Bacary Sagna.

Un choix tactique rappelant l'ère Domenech...

De retour des vestiaires, Luc Holtz, le sélectionneur luxembourgeois, ne change pas de stratégie tandis que Blanc demande à Gourcuff s’avancer et à Ribéry de se décaler sur la gauche - son poste de prédilection au Bayern Munich. Un changement qui ne manque pas de rappeler les dilemmes de l’ère Domenech… Mais la tactique s’avère gagnante. A la 72e, sur un débordement à gauche, Ribéry accélère et centre sur Eric Hoffman. Le défenseur luxembourgeois dégage le ballon, que Gourcuff reprend d’une demi-volée. A l’abri d’une déconvenue, le jeu des Bleus se fluidifie.

Grâce à cette victoire, les Bleus confortent leur place de leader du groupe D. Le prochain rendez-vous, mardi au Stade de France, face à la Croatie sera plus révélateur de l’apport fourni par les deux revenants, Ribéry et Evra, dont les retours ont constitué le seul événement de la soirée.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.