Accéder au contenu principal
PROCHE-ORIENT

Un raid aérien mené par Israël fait deux morts dans la bande de Gaza

Texte par : Dépêche
3 mn

Selon les urgences locales, deux Palestiniens ont été tués à la suite d'une opération aérienne de l'armée israélienne contre des objectifs situés à l'est de Jabaliya, dans la bande de Gaza.

Publicité

AFP - Deux Palestiniens ont été tués dimanche matin par une attaque de l'aviation israélienne contre la bande de Gaza, a indiqué le porte-parole des services d'urgences palestiniens de la région.

"Deux Palestiniens ont été tués et un autre blessé dimanche matin dans un raid de l'aviation israélienne contre des objectifs situés à l'est de Jabaliya", a annoncé à l'AFP Adham Abou Senmya.

Interrogée par l'AFP, une porte-parole militaire a confirmé ce raid, indiquant qu'"un appareil de l'armée de l'Air a attaqué dimanche matin une cellule de terroristes qui s'apprêtait à tirer une roquette contre Israël à partir du nord de la bande de Gaza".

Les principaux mouvements palestiniens de Gaza, réunis samedi sous l'égide du Hamas, se sont dits prêts à "un retour au calme" et à une trêve tacite, après une escalade de la violence, à condition qu'Israël en fasse autant.

"Nous nous tenons prêts à agir avec une grande force et une grande détermination pour mettre fin" aux tirs de Gaza, avait affirmé vendredi le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

"Aucune société civilisée n'accepterait de telles attaques aveugles contre ses civils", a-t-il ajouté.

Conformément aux consignes annoncées vendredi par le ministre de la Défense Ehud Barak, Israël va pour la première fois déployer dimanche près de Beersheva, dans le désert du Néguev, une batterie du système de défense antiroquettes "Dôme de fer" pour un test opérationnel, a indiqué une porte-parole militaire.

Ce système de conception israélienne doit permettre d'intercepter des roquettes d'une portée de 4 à 70 km tirées depuis la bande de Gaza. Chaque batterie comprend un radar de détection et de pistage, un logiciel de contrôle de tir et trois lanceurs équipés chacun de 20 missiles d'interception.

M. Barak a pris cette décision à la suite des tirs ces derniers jours depuis Gaza de roquettes de type Grad contre les villes de Beersheva et Ashkelon.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.