Accéder au contenu principal

Une fusillade fait au moins 13 morts dans une école primaire de Rio

À Rio, un homme de 23 ans a ouvert le feu dans une école primaire avant de se suicider. Au moins 13 personnes ont été tuées et 22 autres blessées. Ex-élève de l'établissement, le tireur a laissé une lettre dans laquelle il disait vouloir se suicider.

Publicité

AFP - Un homme a ouvert le feu jeudi dans une école de la zone ouest de Rio, une fusillade qui a fait un total de 13 morts, dont le tireur, et 22 blessés, selon un nouveau bilan du colonel des pompiers Evandro Bezerra communiqué à la TV Globo News.

"Les informations que nous avons est qu'il y a 13 morts et 22 blessés par balles, certains à la tête", a déclaré le responsable des pompiers.
              

it
2011/04/WB_FR_NW_CC_BGAN_RANSOM_110407_NW280281-A-01-20110408.flv

La plupart ont été transportés à l'hôpital le plus proche, Albert Schweitzer, dans le quartier de Realengo où se trouve aussi cette école primaire.

Parmi les morts, figure le tireur, décédé dans des circonstances encore incertaines: certains médias affirment qu'il s'est suicidé, d'autres qu'il a été abattu.

La police a isolé la zone où la situation est très tendue, selon des images montrées à la TV. De nombreux parents ont fait des crises de nerfs.

Le tireur était un ancien élève de l'école, âgé aujourd'hui de 24 ans (bien 24 ans), Wellington Menezes de Oliveira, a indiqué la police.

Il a laissé une lettre, avec des phrases incompréhensibles, dans laquelle il disait qu'il voulait se suicider, selon le commandant du 14e bataillon de Bangu, le colonel Djalma Beltrame, interrogé par Globo News.

Selon les premières informations, il est entré dans l'école avec un sac à dos en disant qu'il allait faire une conférence et a ouvert le feu dans une salle de classe.

Un fonctionnaire de l'école a dit qu'il y avait "du sang partout dans la salle".

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.