ATHLÉTISME

Les Kényans s'imposent au marathon de Paris

Texte par : Dépêche
3 mn

Le Kényan Benjamin Kiptoo a remporté ce dimanche le marathon de Paris au terme d'une accélération à cinq kilomètres de l'arrivée qui lui a permis de distancer son compatriote Bernard Kipyego et l'Ethiopien Eshetu Wendimu.

Publicité

AFP - Benjamin Kiptoo (2h06:31.) et Priscah Jeptoo (2h22:55.) chez les dames ont fait briller les couleurs kényanes en s'imposant dans le marathon de Paris couru dimanche sous un soleil printanier.

En l'absence de Tadese Tola, vainqueur l'an passé, c'était un autre Éthiopien, Eshetu Wendimu, qui faisait figure de favori, meilleur temps des engagés. Mais c'était sans compter sur la course de masse des Kényans qui formaient la majorité du groupe d'une quinzaine de coureurs partis sur des bases très élevées, assez en tout cas pour menacer le record du parcours.

Emmené par le lièvre, le peloton de tête passait ainsi en 29 min 48 sec aux 10 kilomètres, puis en 1 heure, 3 min, 48 sec au semi-marathon.

Au 30e kilomètre, c'est le Kényan Bernard Kipyego qui prenait la tête de la course.

Pas pour longtemps. A neuf kilomètres du but, le groupe de tête explosait sous l'attaque de Kiptoo. Quatrième l'an dernier dans la capitale, le Kényan n'était pourtant pas encore assez célèbre pour éviter la confusion des organisateurs qui l'avaient "étiqueté" éthiopien dans un document. L'erreur est désormais réparée.

Imbattable, le Kényan de 29 ans s'envolait vers la ligne d'arrivée pour s'imposer en 2 h 06 min 31 sec, soit 36 secondes de mieux que son record personnel établi à Rome, en 2009, à l'occasion de l'un de ses trois marathons victorieux.

Après être parti sur les bases du record de l'épreuve, il terminait à moins d'une minute du temps établi en 2009 par son compatriote Vincent Kipruto (2h 05 min 47).

Deuxième à 35 secondes, et avec 17 secondes d'avance sur le 3e, l'Ethiopien Eshetu Wendimu, Kipyego permettait un doublé kényan.

Un doublé imité par les dames avec la victoire de Priscah Jeptoo (2h22:55.) devant Agnes Kiprop (2h24:43), l'Ethiopienne Koren Yal prenant la 3e place (2h26:57.)

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine