LIBYE

L'Otan demande plus de moyens aériens pour protéger les civils

Texte par : Dépêche
2 mn

Les chefs de la diplomatie des 28 pays membres de l'Alliance atlantique sont réunis à Berlin. Le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, réclame plus d'avions pour être en mesure de poursuivre sa mission.

Publicité

AFP - Le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, a promis jeudi que l'Alliance défendrait les civils en Libye "aussi longtemps que nécessaire" mais a estimé qu'elle devrait déployer plus d'avions.

L'Otan continuera l'opération Protection unifiée en Libye "aussi longtemps que ce sera nécessaire", a-t-il déclaré à l'issue d'un déjeuner de travail des ministres des Affaires étrangères de l'Alliance atlantique consacré à la crise libyenne.

"Nous allons faire tout ce qu'il faut pour protéger les civils, et pas seulement en paroles mais aussi en actes", a-t-il poursuivi, en soulignant que l'Otan avait effectué 2.000 missions depuis qu'elle avait pris en main les opérations le 31 mars.

Il a cependant reconnu que l'alliance "avait besoin d'avions d'attaque au sol" en plus pour mener à bien sa mission en Libye.

"Je suis convaincu que les pays (membres de l'Otan) seront au rendez-vous pour fournir ces moyens" qu'a réclamés le commandant en chef de l'Otan en Europe, l'amiral James Stavridis, lors d'un exposé aux ministres, a assuré M. Rasmussen.

La France et le Royaume Uni avaient annoncé qu'ils allaient demander aux autres alliés d'"intensifier" les raids contre les troupes de Mouammar Kadhafi, en fournissant des avions supplémentaires et en les autorisant à participer aux frappes.

Aucun engagement n'a cependant été pris publiquement dans l'immédiat.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine