Accéder au contenu principal

Gérard Longuet, ministre de la Défense, rend visite aux troupes françaises

Accompagné du chef d'état-major des armées françaises, le ministre de la Défense, Gérard Longuet, est arrivé dimanche à Kaboul et pour rendre visite aux soldats déployés dans le district de Surobi. Lundi, il doit rencontrer Hamid Karzaï.

PUBLICITÉ

AFP - Le ministre français de la Défense, Gérard Longuet, est arrivé dimanche matin à Kaboul pour une visite auprès des troupes françaises en Afghanistan, la première depuis sa prise de fonction, a-t-on appris auprès de son cabinet.

M. Longuet est accompagné du chef d'état-major des armées françaises, l'amiral Edouard Guillaud.

Son programme n'a pas été communiqué pour des raisons de sécurité.

Le ministre a visité dimanche matin l'hôpital militaire français, situé sur l'aéroport militaire de la capitale, ainsi que le bataillon Hélicoptère qui y est stationné, selon l'armée française à Kaboul.

Il a ensuite rendu visite aux troupes françaises déployées sur le terrain, dans le district de Surobi, à l'est de Kaboul, et dans la province de Kapisa, au nord-est de la capitale. Il devait passer la nuit auprès des soldats.

Lundi, M. Longuet devrait s'entretenir avec des responsables afghans, dont le président Hamid Karzaï, ainsi que les ministres des Affaires étrangères, Zalmai Rassoul et de la Défense, le général Abdul Rahim Wardak.

Une rencontre avec des responsables de l'Otan en Afghanistan est également prévue.

Quelque 4.000 soldats français sont actuellement déployés sur le sol afghan, dans le cadre de la force internationale de l'Otan (Isaf).

L'Isaf soutient depuis fin 2001 le gouvernement afghan dans sa lutte contre l'insurrection que mènent les talibans depuis qu'ils ont été chassés du pouvoir. Celle-ci s'est intensifiée et a gagné du terrain ces dernières années, malgré le renfort de plusieurs dizaines de milliers de soldats étrangers.

Des militaires et gendarmes français forment et conseillent également l'armée nationale (ANA) et la police afghanes (ANP). L'Isaf doit entamer le 1er juillet le transfert progressif de la responsabilité de la sécurité aux forces afghanes, processus prévu pour être terminé sur l'ensemble du territoire afghan d'ici fin 2014.

Surobi et Kapisa ne font pas partie des sept premières zones concernées cet été.

La France est le quatrième pays contributeur de l'Isaf en nombre de soldats, derrière les Etats-Unis (deux-tiers des effectifs), le Royaume Uni et l'Allemagne.

Cinquante-cinq soldats français sont morts en Afghanistan depuis le début du déploiement de l'Isaf.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.