CUBA

Raul Castro met peu à peu Cuba sur la voie d'une économie mixte

Texte par : Dépêche
|
4 mn

Les délégués présents lors du VIe Congrès du Parti communiste cubain ont approuvé le programme de réformes proposé par le président Raul Castro. Objectif : "rectifier" le modèle socialiste et prendre en compte "les tendances du marché".

Publicité

AFP - Le VIè congrès du Parti communiste cubain (PCC, parti unique) a approuvé le programme de réformes et d'ouverture proposé par le président Raul Castro pour "rectifier" le modèle socialiste en vigueur depuis un demi-siècle, selon des documents officiels publiés lundi.

it
"C'est une série de réformes économiques sans précédent qui a été annoncée."

Les 1.000 délégués au congrès ont voté en séance plénière le projet, qui comporte quelque 300 mesures touchant à l'ouverture au secteur privé, aux réductions d'emplois dans le secteur public, aux baisses des subsides d'Etat, à des formes d'autogestion dans les entreprises, aux impôts et à la décentralisation de l'appareil d'Etat.

"Dans l'actualisation du modèle économique, la planification primera mais prendra en compte les tendances du marché", dit la résolution rendue publique sur le site Cubadebate.cu, tout en soulignant que "seul le socialisme est capable de vaincre les difficultés et préserver les conquêtes de la révolution".

D'un modèle économique "excessivement centralisé", calqué sur l'URSS des années 1970, Raul Castro entend mettre Cuba sur la voie d'une économie mixte, introduisant des règles de marché --ouverture à l'entreprise privée, autonomie des entreprises d'Etat, dégraissage des effectifs du secteur public, décentralisation de la production agro-alimentaire--, mais conservant "les acquis du socialisme".

it
Avec la libéralisation économique, les petits commerces florissent

Raul Castro entend conduire ce processus à petits pas et "sans précipitation".

Ouvert samedi, le 6e congrès du PCC a procédé également à l'élection de la direction du parti unique.

Le résultat de ce scrutin et les détails des mesures approuvées devaient être présentés mardi pour la clôture du congrès prévue à la mi-journée.

Cette élection du comité central devrait voir Fidel Castro céder son poste de premier secrétaire du PCC, qu'il occupait depuis la fondation du parti en 1965, à son frère Raul, auquel il a déjà transmis le pouvoir présidentiel en 2006 pour des raisons de santé.

"La nouvelle génération est appelée à rectifier et changer sans hésitation tout ce qui doit être rectifié et changé", a affirmé lundi Fidel Castro, 84 ans, dans une des "réflexions" qu'il publie fréquemment dans la presse cubaine.

Son frère Raul, qui aura 80 ans le 3 juin, devrait devenir le nouveau premier secrétaire du PCC, dont il était le n° 2 depuis 1965. Dans son discours d'ouverture du congrès, Raul Castro a proposé que désormais les principaux mandats électifs du pouvoir soient limités à dix ans (deux fois cinq ans).

it
Les exilés cubains de Miami suivent à distance le congrès de La Havane

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine