Dans la presse

"Catho pride"

4 mn

Presse française, Lundi 25 AVRIL. A la Une de la presse française en ce lundi de Pâques, le retour de la "catho pride" en France, entre renouveau de la ferveur des jeunes catholiques, et "coming out»" de personnalités. A voir aussi ce matin, la répression en Syrie et l’isolement croissant de Bachar el Assad.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
En ce lundi de Pâques Libération s’intéresse aux catholiques.
Des catholiques français nous dit Libération "décomplexés" et qui proclament leur foi.
Ils seraient "de plus en plus visibles dans l’espace public": c’est la "catho pride".
Même si l’Eglise nous explique Libé ce matin "se défend de vouloir rivaliser avec l’islam devenu la seconde religion du pays et qui, dans un explosif mélange de contrainte et d’ostension, entend pouvoir prier dans les rues".
Libération qui nous explique que c’est "Jean Paul II qui au siècle dernier fut le premier pape à affirmer cette Eglise catholique visible et décomplexée. Avec lui, les catholiques (sont sortis) des catacombes et ont commencé à occuper l’espace public".
 
Les jeunes catholiques à la Une de la Croix également ce matin, qui consacre un dossier spécial à cette "génération jmj".
La prochaine journée mondiale de la jeunesse catholique aura lieu au mois d’août prochain en Espagne…
Et cette jeunesse nous dit la Croix ressemble "étrangement à la jeunesse d’antan" : elle continue à aller à la messe régulièrement nous explique le journal catholique; c’est pour elle "un moment important".
 
A voir également ce matin, dansle Figaro, la crise en Syrie et cette "inquiétante escalade de la répression" : "Trois morts, nous dit le Figaro ce matin,  ce peut être une bavure, 30 morts, ça peut être un grave dérapage sécuritaire, mais 300 morts (le bilan des victimes de la répression depuis le 15 mars), ça ne peut être que le début de la guerre d’un régime à sa population. Il y a encore deux mois, le gouvernement de Damas jouissait du soutien de la totalité des grands acteurs de la région : Amérique, France, Grande-Bretagne, Arabie saoudite, Turquie, sans parler d’Israël, à qui le mélange de logorrhée et d’inaction du régime convenait parfaitement. Aujourd’hui, ces puissances l’ont tous lâché. Il ne reste plus comme soutien à Bachar que la dictature militaire iranienne".
"Syrie ou la peur de l’inconnu", c’est à lire dans l’édito du Figaro.
 
A lire également ce matin, tout autre chose: il s’agit de l’utilisation de plus en plus fréquente de twitter par les politiques français. C’est à voir dans Libération.
Mais, nous explique Libé, malgré quelques scores honorables, on est encore loin du record Obama : le président américain est suivi par 7 397 850 personnes !
 
A voir également dans Libération ce matin, une ville du sud-ouest de la France qui a décidé de vivre au ralenti.
Sur le papier, ça l’air d’être un coin où il fait bon vivre, ça s’appelle Segonzac, en Charente.
 
Pour finir, une petite info à voir dans le Figaro économie : il paraît que "pour fêter la reprise économique, les couples américains divorcent".
 
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine