LIGUE DES CHAMPIONS

Schalke 04 surclassé par Manchester United malgré un "Super Neuer"

3 mn

Manchester United continue sa montée en puissance. Vainqueurs à l’extérieur de Schalke 04 en demi-finale de la Ligue des Champions (0-2), les Red Devils ont fait un grand pas vers la qualification pour une nouvelle finale européenne.

Publicité

Pendant près d’une heure, tout Gelsenkirchen a cru au miracle. Malgré les multiples coups de boutoir des Red Devils, Shalke 04 a longtemps tenu un match nul miraculeux, grâce à la performance de haut rang de Manuel Neuer, son gardien.

Mais à force de plier, le champion sortant de Bundesliga a fini par rompre. Deux coups de tonnerre signés Giggs (67e) et Rooney (70e) ont douché le public de l’Arena AufSchalke.

Avec deux buts marqués à l’extérieur, Manchester United a déjà un pied et demi en finale. Depuis le début de la saison, jamais les Red Devils n’ont été défaits sur leur terrain. Et pour que Schalke 04 renverse la situation, il leur faudra au moins marquer à deux reprises à Old Trafford, la semaine prochaine.

‘Super Neuer’

D’entrée de jeu, face à une équipe de Gelsenkirchen amorphe, les Mancuniens ont imposé leur style. Portés par une doublette Rooney – ‘Chicharito’ Hernandez virevoltante, les Red Devils ont multiplié les escarmouches.

Les Allemands, dépassés tout au long de la première période, n’ont dû leur salut qu’à la performance stratosphérique de Neuer, dans les cages.

Face à Rooney (3e), ‘Chicharito’ (13e, 36e), Park (4e, 36e), et Giggs (28e, 45e), le portier allemand a multiplié les interventions décisives, palliant tant bien que mal les insuffisances défensives de ses coéquipiers.

Au terme des 45 premières minutes, il n’a manqué finalement que le plus important aux joueurs d’Alex Ferguson : 64 % de possession de balle, 11 tirs, mais pas de but.

Inéluctable

Dès le retour des vestiaires, Neuer a dû s’employer à maintenir son équipe à flots. Il était de nouveau sollicité par une lourde frappe de Giggs déviée de la tête par Evra. Le gardien allemand, une nouvelle fois impeccable, parvenait à repousser le ballon (48e).

Il aura finalement fallu attendre l’heure de jeu pour que les hommes de Ralf Rangnick se montrent un peu plus incisifs. Raul, jusqu’alors fantomatique, parvenait à transmettre un bon centre au second poteau, que Vidic déviait finalement en corner (62e).

Dans la foulée, Edu, à 25 mètres, obligeait van der Sar à se coucher pour la première fois du match, sur un tir flottant du gauche sans véritable danger (65e).

Paradoxalement, c’est juste après leur première véritable incursion dans le camp anglais que Schalke a craqué. Sur une ouverture splendide de Rooney, Giggs a fusillé Neuer du gauche (67e) avant que Rooney, lancé dans l’axe, ne double la mise (70e).

La suite n’était finalement qu’une formalité pour les Mancuniens, qui se contentaient de faire tourner le ballon et de repousser les timides offensives allemandes.

L’autre formalité qu’aura à accomplir Manchester, dans les jours à venir, sera de confirmer le résultat de ce match aller. Étant donné le niveau de jeu affiché par Schalke ce mardi, les coéquipiers de Giggs ne devraient pas avoir à forcer leur talent outre-mesure.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine