Accéder au contenu principal

Porto pour valider, Benfica pour convaincre

Porto, vainqueur de Villareal (5-1) la semaine passée, est déjà presque qualifié pour la finale de l’Europa Ligue avant le match retour de ce jeudi. Le suspens est toujours présent entre Benfica et Braga après la victoire lisboète de l’aller (2-1).

Publicité

L’hypothèse était déjà plus que plausible avant les matchs allers. Il faudrait désormais un miracle pour que les demi-finales de l’Europa Ligue n’accouchent pas d’une finale 100 % portugaise.

Au vu des résultats des matchs allers, il est en effet peu probable que Villareal, la seule équipe non portugaise du dernier carré de la compétition, puisse renverser la vapeur. Les Espagnols, balayés à Porto (5-1), devront rendre une copie parfaite, jeudi soir, et compter sur une grosse défaillance de leur adversaire.

Ce scénario présente tous les éléments d’une bonne fiction. Cette saison, le FC Porto est intenable. En championnat, les coéquipiers du virevoltant Falcao ont remporté 26 de leurs 28 matchs et n’ont pour le moment jamais goûté à la défaite. Et même si la série en cours du club portugais (13 victoires consécutives) devait s’arrêter ce jeudi, il faudrait que Villareal s’impose avec cinq buts d’écart pour rejoindre la finale.

Même le retour en forme de Giuseppe Rossi, qui a marqué lors de la victoire de son équipe face à Getafe dimanche (2-1), ne devrait pas suffire. D’autant que le club du Levant, malgré la mise à disposition de Marcos Senna, devra composer sans trois blessés de longue date : Gonzalo, Olivas et Angel Lopez. Le défenseur José Manuel Catala, suspendu, devrait également manquer.

Benfica veut sa revanche

Entre Porto et Villareal, le suspens a presque été tué au terme du match aller. Mais l’autre demi-finale, qui oppose le Benfica et le Sporting Braga, laisse la part belle à l’expectative.

À l’approche du match, seul un petit but sépare les deux équipes. Benfica, qui s’est imposé à domicile, a fait un pas vers la qualification mais reste en grand danger.

Grâce au but inscrit à l’extérieur par Vandinho, une victoire par le plus petit des scores (1-0) suffirait à Braga pour éliminer le club lisboète. Une performance qui serait historique pour le club du nord du Portugal, qui n’a plus remporté de titre depuis la Coupe du Portugal, en 1966.

Pour ce faire, les joueurs de Domingos Paciencia devront retrouver le chemin de la victoire dès jeudi : une direction qu’ils semblent avoir perdu depuis quatre rencontres en championnat.

En face, le Benfica, moribond en Superliga, doit se racheter. La victoire de l’année passée en championnat avait laissé croire à une contestation de l’hégémonie de Porto sur le long terme. Il n’en a rien été. Benfica, 2e du championnat, pointe 21 points derrière Porto à deux journées de la fin. Et les Lisboètes ont aussi été éliminés de la coupe nationale par leur grand rival.

L’affront subi par le club de la capitale pourrait être lavé dans deux semaines, le 18 mai prochain. Mais le chemin de la finale, que Porto a déjà emprunté, passe inévitablement par une qualification contre Braga.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.