Accéder au contenu principal

L'Union européenne envisage d'ouvrir un bureau à Benghazi

La chef de la diplomatique de l'Union européenne (UE), Catherine Ashton, s'est prononcée en faveur de l'ouverture d'un bureau à Benghazi afin de "soutenir le Conseil nation de transition", organe politique de l'opposition au colonel Kadhafi.

Publicité

REUTERS - L'Union européenne envisage d'ouvrir un bureau à Benghazi, fief des opposants à Mouammar Kadhafi dans l'est de la Libye, pour faciliter l'aide au conseil national de transition (CNT) mis en place par les rebelles, a annoncé mercredi la chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton.

"J'ai l'intention d'ouvrir un bureau à Benghazi afin que nous puissions progresser sur l'aide dont nous avons parlé (...) pour soutenir la société civile et pour soutenir le conseil national de transition", a déclaré la haute représentante de l'Union européenne pour les Affaires étrangères.

Ashton, qui s'exprimait devant le parlement européen à Strasbourg, a précisé que l'aide de l'Union européenne comprendrait la réforme des services de sécurité et le développement des institutions.

"Nous souhaitons apporter de l'aide dans les domaines de l'éducation, de la santé et de la sécurité aux frontières", a-t-elle dit, exhortant de nouveau Mouammar Kadhafi à quitter le pouvoir qu'il occupe depuis 41 ans.

"Que cela soit clair, Kadhafi doit quitter le pouvoir, il doit mettre un terme à son régime", a-t-elle dit.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.