Accéder au contenu principal
RUGBY

Sébastien Chabal suspendu 30 jours après ses déclarations sur l'arbitrage

Texte par : Dépêche
3 min

Mis à pied par son club après des propos dénonçant l'arbitrage dans le rugby français, l'international Sébastien Chabal a été suspendu pour au moins trente jours par la Ligue nationale de rugby. Il ne participera donc pas à la phase finale du Top 14.

Publicité

AFP - Sébastien Chabal, grand absent de la liste du XV de France pour le Mondial-2011, a subi un nouveau coup dur jeudi avec l'annonce de sa suspension pour au moins trente jours pour ses récentes déclarations sur l'arbitrage, qui le prive de la phase finale du Top 14 avec le Racing-Métro.

La commission de discipline de la Ligue nationale de rugby (LNR), devant laquelle Chabal a comparu jeudi, lui a infligé une suspension de 60 jours. Celle-ci sera cependant ramenée à trente jours si le joueur accepte d'accomplir des activités d'intérêt général autour de l'arbitrage.

Chabal (33 ans) manquera donc en toute hypothèse la demi-finale du Top 14 du Racing-Métro, le 28 mai à Marseille contre le vainqueur du match de barrage entre Castres et Montpellier, ainsi qu'une éventuelle finale le 4 juin au Stade de France.

Le président du Racing-Métro Jacky Lorenzetti a annoncé jeudi que le club interjetait appel de cette décision devant la Commission fédérale. L'appel, toutefois, n'est pas suspensif.

Le rugbyman le plus célèbre de France devait répondre jeudi de l'accusation d'avoir porté "atteinte aux intérêts supérieurs du rugby" pour ses déclarations sur l'arbitrage dans un entretien publié le 24 avril dans le Journal du Dimanche dans le cadre de la promotion de son autobiographie.

Il avait affirmé que "les arbitres du Top 14 sont nuls" et estimé qu'ils favorisaient les clubs de Castres, dirigé entre 1989 et 2008 par M. Revol, et de Biarritz, présidé par Serge Blanco, son prédécesseur à la tête de la LNR.

"Je ne m'attendais pas à ce qu'il y ait une polémique autour du livre parce que mes propos sont raccourcis dans un article de journal. Ce livre avait été écrit pour me raconter et pour que les gens à qui ça faisait plaisir me découvrent, pas pour faire de la polémique", a déclaré Chabal jeudi sur TF1, refusant de commenter sa suspension dont il espère une réduction en appel.

"Je suis désolé"

"On savait que la Commission de discipline allait le sanctionner mais la main est très, très lourde, elle enfonce le joueur et le club", a réagi M. Lorenzetti.

"On ressent de la déception car on pensait s'être expliqué en commission, et Sébastien le premier car il a commencé sa comparution par ces mots: +je suis désolé+", a poursuivi le président du Racing.

"On ressent aussi un peu de colère. C'est lourd, très lourd pour lui car après 15 jours de suspension (interne, NDLR), le voilà maintenant non seulement privé de Mondial de rugby, car à titre personnel je fais un lien étroit entre cette sanction et la non-sélection, mais aussi privé de phase finale de championnat", a conclu M. Lorenzetti.

Ce nouvel épisode transforme un peu plus en chemin de croix la saison du 3e ligne du Racing (62 sélections), qui fait partie des grands oubliés de la liste de 32 joueurs annoncée mercredi par l'entraîneur du XV de France Marc Lièvremont pour le Mondial-2011 en Nouvelle-Zélande (9 septembre - 23 octobre).

Chabal, auquel Lièvremont a préféré le Toulousain Louis Picamoles et le Biarrot Raphaël Lakafia, avait fait de cette Coupe du Monde le dernier grand objectif sportif de sa carrière.

"De savoir que (mon parcours en équipe de France) est peut-être terminé, j'ai une boule au ventre qui est partie, une grosse pression qui était sur mes épaules parce que j'étais regardé, épié, critiqué, commenté, le moindre de mes faits et gestes sur le terrain était sujet à discussion. Aujourd'hui, je me sens plus léger. Je suis triste mais je me sens plus léger", a déclaré Chabal.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.