Accéder au contenu principal

Au moins 28 corps décapités découverts dans une propriété du nord du pays

Les corps décapités de 28 personnes ont été découverts ce dimanche par la police guatemaltèque dans une localité proche de la frontière avec le Mexique. Ce massacre pourrait être lié au trafic de drogue, selon la police.

Publicité

AFP - Au moins 28 personnes ont été décapitées dans une propriété du nord du Guatemala, a annoncé dimanche la police du pays, qui a lié ce massacre à la mafia de la drogue active dans cette région frontalière du Mexique.

La tuerie a eu lieu dans une propriété de San Andres, à "Los Cocos", dans le département de Peten, à environ 500 km au nord de la capitale du pays. Les corps décapités des 28 victimes ont été découverts dimanche, a précisé la police.

Plusieurs médias locaux ont évoqué le chiffre de 29 personnes tuées.

"Nous avons deux hypothèses", dont l'une est que le massacre est lié au cartel de trafiquants de drogue mexicain Los Zetas, a indiqué le chef de la police Jaim Otzin.

L'autre piste est en relation avec l'assassinat samedi dernier de Haroldo Waldemar Leon Lara, frère du narcotrafiquant guatémaltèque Juan José Leon, lui-même tué en 2008, semble-t-il par les Zetas.

Haroldo Leon Lara a été assassiné alors qu'il transportait plus de 250.000 quetzales (environ 31.000 dollars) en liquide et destinés apparemment à payer les salaires des travailleurs de sa propriété agricole.

En moyenne, 18 homicides sont commis chaque jour au Guatemala, qui détient l'un des pires records en la matière pour l'Amérique. La majorité de ces crimes sont attribués soit à la mafia du trafic de drogue, soit à des bandes dénommées "maras" dans ce pays.

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.