Accéder au contenu principal

Frappes coordonnées des avions de l'Otan contre des navires de guerre libyens

Dans un communiqué, l'Otan a déclaré avoir mené une attaque coordonnée contre plusieurs ports libyens, dans la nuit de jeudi à vendredi. L'Alliance atlantique affirme que huit navires de guerre libyens ont été coulés à Tripoli, Syrte et Al-Khums.

Publicité

AFP - Des avions de l'Otan ont coulé huit navires de guerre des forces du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi lors d'attaques coordonnées dans la nuit de jeudi à vendredi dans les ports de Tripoli, Al Khums et Sirte, a indiqué l'Alliance atlantique dans un communiqué.

"L'Otan et les forces aériennes alliées ont poursuivi leurs frappes aériennes de précision contre les forces du régime pro-Kadhafi durant la nuit avec une frappe coordonnée dans les ports de Tripoli, Al Khums et Sirte", indique ce communiqué.

"L'aviation de l'Otan a frappé des navires de guerre, coulant huit vaisseaux", ajoute l'Alliance atlantique.

"Vu le recours de plus en plus fréquent à la force navale, l'Otan n'avait pas d'autre choix que de prendre des actions décisives pour protéger les populations civiles de Libye et les forces de l'Otan en mer", a déclaré dans le communiqué l'amiral Russ Harding, commandant adjoint de l'opération "Protecteur unifié" de l'Otan en Libye.

"Toutes les cibles de l'Otan sont de nature militaire et directement liées aux attaques systématiques du régime de Kadhafi visant le peuple libyen", a ajouté l'amiral Harding.

Sur le terrain, le port de Tripoli, situé près du centre de la ville, a été la cible jeudi soir de raids de l'Otan, selon un journaliste de l'AFP.

Jeudi vers 00H00 locale (22H00 GMT), soit une heure après les premiers raids, un navire était toujours en feu dans le port où s'élevait une colonne de fumée.

Vers 02H00 locales (00H00 GMT) une nouvelle série d'explosions ont retenti à Tripoli survolée toujours par des avions de chasse.

Carte du conflit en Libye

"Je viens d'apprendre que le port de Tripoli est maintenant la cible de raids de l'Otan. On me dit qu'un bateau a été touché", a indiqué le porte-parole du régime Moussa Ibrahim.

"Quel que soit le navire touché, il s'agit clairement d'un message envoyé par l'Otan aux compagnies maritimes internationales pour qu'elles n'envoient plus de bateaux en Libye", a-t-il ajouté.

Dans son communiqué, l'Otan explique pour sa part que le placement de mines et le recours croissant à la force navale pour l'armée de Mouammar Kadhafi perturbait l'acheminement d'aide humanitaire absolument nécessaire, tout en mettant en danger les forces de l'Otan.

"Cette évolution de la tactique des forces pro-Kadhafi a également démontré une claire intention d'attaquer les forces de l'Otan", estime l'alliance.

"L'Otan a donc, cette nuit, procédé à une opération soigneusement planifiée et coordonnée pour démontrer sa résolution à protéger les populations civiles, utilisant une force appropriée et proportionnée", assure le communiqué.

"Tous les vaisseaux ciblés la nuit dernière étaient des navires de guerre, sans usage civil", a insisté l'amiral Harding.

L'Otan avait indiqué un peu plus tôt avoir intercepté jeudi matin un pétrolier en route pour la Libye et dont la cargaison de carburant devait ravitailler les forces loyales au colonel Kadhafi.
 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.