Accéder au contenu principal

Les forces de l'ordre dispersent dans le sang une manifestation à Taëz

Au moins 20 personnes auraient trouvé la mort dans des violences commises par les forces de l'ordre qui ont dispersé dans la nuit de dimanche à lundi un sit-in hostile au président Saleh à Taëz, au sud de Sanaa, la capitale.

PUBLICITÉ

AFP - Vingt manifestants ont été tués dans la dispersion par les forces de l'ordre dans la nuit de dimanche à lundi d'un sit-in permanent hostile au président Ali Abdallah Saleh à Taëz, au sud de Sanaa, selon un nouveau bilan fourni par les organisateurs des protestations.

"Au moins vingt protestataires ont été tués dans les affrontements avec les forces de l'ordre qui ont durée de 18H00 (15H00 GMT) dimanche à 04H00 (01H00 GMT) lundi", a déclaré l'un des organisateurs.

Ce bilan inclut trois manifestants tués devant un poste de police proche du lieu du sit-in, avant l'assaut donné par les forces de l'ordre à la "place de la Liberté" où se tenait le sit-in permanent, a précisé un autre organisateur.

Un premier bilan faisait état de quatre morts sur la place du sit-in, dans le centre de cette importante ville du sud-ouest du pays, outre trois personnes tuées dans une manifestation en début de soirée dimanche devant un poste de police proche.

Selon les organisateurs, des blindés et des chars ont été déployés sur la place qui a été vidée de tout manifestant.

Mais certains des protestataires se sont réfugiés sur les toits des immeubles proches, ont encore indiqué ces organisateurs en affirmant que le mouvement de protestation allait se poursuivre.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.