Accéder au contenu principal

Le retour du grand Rafael Nadal

Pour la septième fois de sa carrière, Rafael Nadal jouera les demi-finales de Roland-Garros. De retour à son meilleur niveau, l'Espagnol a largement dominé Robin Söderling, dans un remake de la finale de 2010. Il retrouvera Andy Murray dès vendredi.

Publicité

, envoyé spécial à Roland-Garros

Après sa victoire sur Ivan Ljubicic en huitièmes de finale, Rafael Nadal se disait fatigué  de continuellement défendre sa place de numéro 1 mondial. Cette confession, peu commune de la part de l'Espagnol, aura finalement exorcisé sa peur de l’échec à Roland-Garros, où Novak Djokovic est, depuis le début, donné favori.

Mais les choses ont pris soudainement une autre tournure en quarts de finale des Internationaux de France. Dans un remake de la finale de la dernière édition face à Robin Söderling, l’Espagnol n’a pas seulement regagné confiance, il a retrouvé son meilleur tennis.

Une défense de fer

Contrairement à ses matchs précédents, le natif de Manacor est rentré dès la première manche dans le match avec une envie et une rage qu’on n’avait pas lu sur son visage depuis le début du tournoi. L'ogre avait de nouveau faim et les statistiques sont sans équivoque : 82% de premières balles réussies dans le premier set contre 57% pour Söderling… Le premier set tourne alors vite à l’avantage de Nadal avec un break à 2-1. Söderling "débreake" derrière, mais l'Espagnol regagne son service juste après et met le Suédois K.O. débout, incapable de contrer le jeu agressif de son adversaire.

Si le deuxième set est vite écrasé par "Rafa" (6-1), la rencontre s’équilibre dans le troisième (1h13). Le match tourne alors en une bataille de fond de court entre un stakhanoviste du coup droit sec et puissant, et un défenseur audacieux au revers inusable, capable de retourner n’importe quelle attaque du Suédois. Söderling "breake" à 2-1 mais Nadal remporte, encore une fois juste après, le service de son adversaire. Les deux joueurs poussent cette troisième manche jusqu’au tie-break. Usé mentalement, Robin Söderling lâche prise, à l’image d’une double faute au début du jeu décisif, qui tourne vite à l’avantage de son adversaire.

En 2h34, Rafael Nadal se qualifie pour la septième fois de sa carrière en demi-finale d’un Grand Chelem, qu’il a déjà remporté à cinq reprises. Il ne reste plus que deux rencontres à l’Espagnol pour soulever une sixième fois le trophée des Mousquetaires et égaler le record de Bjorn Börg, mais sur sa route se dresse Andy Murray.

Les quatre fantastiques dans le dernier carré

Le Britannique, quatrième joueur mondial, touché à la cheville droite depuis le troisième tour, a dû batailler ferme pour éliminer Juan Ignacio Chela. La tête de série numéro 34, qui avait déjà atteint ce stade de la compétition en 2004, a joué cette rencontre comme une finale. L’Argentin cède en 2h41 après avoir accroché le tie-break dans le premier set, poussé le deuxième à 7-5, avant de finalement craquer dans le dernier (6-2).

Avec Andy Murray, Rafael Nadal, Roger Federer et Novak Djokovic, ce sont les quatre meilleurs joueurs de la planète qui joueront dans le dernier carré de Roland-Garros. On ne pouvait pas rêver mieux.

En bref...

Chez les dames, Na Li et Maria Sharapova se sont qualifiées pour les demi-finales en battant respectivement Victoria Azarenka et Andrea Petkovic. Elles joueront ce jeudi les demi-finales.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.