Accéder au contenu principal

L'attaque d'un poste de sécurité fait des dizaines de morts

Au moins 120 policiers ont été tués dans un bâtiment des forces de l'ordre à Djisr al-Choughour, dans le nord-ouest de la Syrie, selon la télévision d'État. Les autorités évoquent un "massacre" commis par des "groupes armés".

Publicité

AFP - Le ministre syrien de l'Intérieur, Mohammad Ibrahim al-Chaar, a lancé une mise en garde lundi aux "groupes armés" qui sévissent selon lui en Syrie, affirmant que "l'Etat ne restera pas les bras croisés" face aux attaques, dans un communiqué qu'il a lu à la télévision.

"L'Etat agira avec fermeté, avec force et conformément à la loi et il ne restera pas les bras croisés face aux attaques armées qui portent atteinte à la sécurité de la patrie", a affirmé le ministre.

"Les attaques armées ont visé des édifices publics et privés et des centres de la Sécurité dans nombre de régions, récemment à Jisr al-Choughour", dans le gouvernorat d'Idleb à 330 km au nord de Damas, a-t-il ajouté.

Au total 120 policiers ont été tués dans cette ville du nord-ouest de la Syrie, dont 82 dans le "massacre" commis par les "groupes armés" dans le QG de la Sécurité, a indiqué la télévision officielle syrienne.

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.