Accéder au contenu principal
Dans la presse

"L'Arabie saoudite étouffe la contestation à coups de dollars"

Presse internationale, Jeudi 9 juin. A voir dans la presse internationale ce matin, les bombardements américains sur le Yémen, les tentatives saoudiennes pour étouffer la contestation à coups de dollars, et la traque de la bactérie ecoli en Europe.

PUBLICITÉ

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de la presse internationale ce matin avec le New York Times, qui révèle que les Etats-Unis ont accentué leurs raids aériens au Yémen contre des militants présumés d'Al-Qaida.
Des raids, raconte le journal, ont été effectués l'aide de drones et d'avions, « une campagne secrète », qui s’est intensifiée à la faveur du départ d’Ali Abdallah Saleh, exploitant ainsi la vacance du pouvoir.
Les Américains craignent que ce départ agrandisse la brèche dans laquelle s’est engouffrée Al Qaida.
Un responsable du Pentagone explique par ailleurs que cette lutte est rendue plus difficile encore par l’immixtion de membres d’Al Qaida au sein même des anti-Saleh.
 
Le président Saleh qui serait, selon certaines sources, dans un état critique, en Arabie saoudite, dont parle, toujours, le New York Times.
A voir avec un décryptage sur la façon dont le royaume réussit, pour l’instant, à acheter la paix, à étouffer la contestation.
Selon le journal, les autorités saoudiennes utiliseraient près de 130 milliards de dollars pour augmenter les salaires, construire des logements et financer des organisations religieuses; « le roi Abdallah a commencé à sortir son chéquier juste après la chute des dirigeants tunisien et égyptien », et il aurait de quoi voir venir «  les revenus saoudiens, selon le New York Times, ont augmenté de 214 milliards de dollars pour la seule année dernière…
 
Et puis on passe en Europe, où l’origine de la bactérie ecoli aurait été trouvée en Allemagne ; un échantillon de nourriture aurait été testé positivement aux contrôles selon la presse allemande, qui revient largement sur ce problème sanitaire aujourd’hui…
A voir tout d’abord dans Die Welt, qui titre sur « le problème avec cette bactérie ecoli, une bactérie mutante ».
Le problème explique le journal de la découverte de ce qui pourrait être le légume à l’origine de sa propagation (des résidus de concombre), c’est qu’elle ne permet pas de dire ni d’où elle vient, puisque ces restes ont pu être contaminés par autre chose ; ni quand elle s’est retrouvée là. Bref, ce polar sanitaire est loin d’être terminé.
Et il semble même plutôt s’obscurcir au fur et à mesure que le temps passe, c’est en tout cas l’analyse que livre ce matin le magazine Der Spiegel: « le mystère s’épaissit »…
 
Et on parle encore de santé et d’environnement ce matin dans The International Herald Tribune, qui revient sur les séquelles laissées par les boues toxiques qui s’étaient déversées dans le pays en octobre dernier, en Hongrie.
On s’en souvient, un réservoir de boue d’une usine d’aluminium à l’ouest du pays s’était éventré, causant alors l’écoulement de près d’un million de m3 de boues nocives.
Et ce matin le journal revient à la Une sur le quotidien des habitants qui ont été touchés par la catastrophe, sur les cicatrices qu’elle a laissées.
 
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.