Accéder au contenu principal

63 % des Français contre la dépénalisation des drogues douces

Selon un sondage Ifop Sud-Ouest Dimanche, 63 % des Français interrogés se sont déclarés contre la dépénalisation des drogues douces. À l’approche de l’élection présidentielle de 2012, le débat est revenu sur le devant de la scène politique.

Publicité

REUTERS - Près de deux Français sur trois sont opposés à la dépénalisation des drogues douces, selon un sondage Ifop Sud-Ouest Dimanche.

Selon cette enquête publiée samedi, 63% des personnes interrogées sont opposés à la dépénalisation de substances telles que le cannabis. Un tiers (36%) y est favorable.

La proportion s'inverse chez les sondés âgés de moins de 35 ans, favorables à 51% à une dépénalisation (contre 49%).

Le débat a été relancé cette semaine par la publication d'un rapport de parlementaires socialistes favorables à la dépénalisation, à laquelle le Premier ministre, François Fillon, s'est dit opposé.

Le sondage a été réalisé les 16 et 17 juin sur un échantillon de 955 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.