Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Les socialistes veulent ficher les Français"

Presse française, Mardi 21 juin. Au menu de la presse française ce matin, la nouvelle condamnation à perpétuité d’Yvan Colonna, le nationaliste corse accusé d’avoir tué le préfet Erignac, la polémique sur l’organisation des primaires au PS et...le goût des femmes pour les hommes qui ont de grosses cylindrées.

PUBLICITÉ

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de la presse française avec la nouvelle condamnation à perpétuité d’Yvan Colonna, le nationaliste corse accusé d’avoir tué le préfet Erignac.
Le sujet est à la Une du Figaro, qui nous explique qu’après trois procès, ses avocats ne renoncent pas à faire acquitter leur client, et qu’ils vont se pourvoir en cassation, malgré le fait que ce troisième verdict a été clairement motivé: «Oui, Yvan Colonna a volontairement donné la mort à Claude Erignac», oui cet acte était prémédité».
 
Pourquoi, malgré ses protestations d’innocence, la cour d’assises spéciales a-t-elle décidé de condamner de nouveau Yvan Colonna ?
Je vous propose de voir les explications que nous donne slate.fr: «ce qui n’a pas convaincu les juges» ; ce serait, notamment, dû au fait que «lacour n'a pas cru une seconde a ses déclarations selon lesquelles il aurait quitté le militantisme nationaliste à partir de la fin des années 1990, au moment de la naissance de son fils».
Les éléments à charge sont tels dans ce dossier écrit slate.fr, qu’Yvan Colonna est apparu tout simplement comme un «accusé inacquittable».
 
Et puis on parle de politique française, avec le Figaro, qui revient ce matin sur l’organisation de la primaire socialiste.
«Cette fois c’est parti, la polémique sur la primaire socialiste a pris», se réjouit le journal, en revenant sur cette polémique déclenchée par le ministre de l’Intérieur Claude Guéant et le patron de l’UMPJean-François Copé. Ils se sont dits inquiets de voir l’organisation de cette primaire déboucher sur un fichage des électeurs.
 
Des critiques écartées par le Monde, qui parle d’un «mauvais procès» : «Jean-François Copé a décidé de déployer l’artillerie lourde contre la primaire prévue par le PS», «au risque d’être à contre-courant d’une opinion qui, selon les sondages, valide majoritairement ce processus démocratique jusqu’alors inédit en France».
 
Du côté de Libération, on revient ce matin sur le risque pour la Grèce de faire faillite, et comment le chaos financier traversé par le pays alimente les craintes pour l’Europe et l’euro.
 
A ce sujet, l’Humanité, tout aussi pessimiste, émet ce matin cet appel: «Face à des gouvernements et une Commission qui se comportent en naufrageurs, l’heure n’est pas au démembrement, au repliement sur soi ni au retour à la drachme, à la peseta ou à l’escudo, mais à la solidarité entre tous les indignés que nous sommes, d’Athènes, de Madrid et de Paris pour bâtir les fondations d’une autre
maison européenne».
 
Le Parisien, de son côté, s’intéresse ce matin  au rachat du PSG par le Qatar, et aux appétits de l’émirat dans le sport. Ca s’appelle : «Pourquoi le Qatar veut tout s’offrir».
 
Pour terminer, je vous propose un petit article trouvé sur slate.fr, qui revient sur une étude très sérieuse réalisée par deux chercheurs américains: elle démontre que les dépenses ostentatoires sont à l’homme ce que les plumes sont au paon: un moyen infaillible d’attirer les femmes.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.