Accéder au contenu principal
ITALIE

Silvio Berlusconi remporte une courte victoire devant les députés

Texte par : Dépêche
2 min

Silvio Berlusconi a remporté, ce mardi, un vote de confiance opportun devant la Chambre des députés en présentant une série de mesures disparates. Objectif du Cavaliere : conforter sa majorité et conjurer les revers électoraux.

Publicité

AFP - Le gouvernement de Silvio Berlusconi a obtenu mardi un vote de confiance sur une loi présentée à la Chambre des députés, confortant sa majorité après une série de défaites dans les urnes.

Ce 44e vote de confiance depuis la formation du gouvernement Berlusconi en mai 2008 a été remporté sans suspense par 317 voix pour, 293 contre et deux abstentions.

Ce projet de loi "sur le développement" comprend des mesures disparates, comme un crédit d'impôt sur les investissements dans le Sud défavorisé du pays, l'annulation de dispositions instaurant des taxes sur les trains à grande vitesse, la possibilité pour les enseignants de demander à changer d'affectation au bout de cinq ans ou la suppression de certaines sanctions pour des magistrats.

Ce nouveau vote de confiance va permettre à Silvio Berlusconi, qui doit prononcer dans l'après-midi devant le Sénat un discours sur sa majorité et son gouvernement, de se targuer d'une confortable majorité à l'Assemblée, après les échecs subis lors des municipales de mai et le référendum de juin.

La majorité de droite est secouée de tensions après avoir subi récemment ces deux revers.

En mai, lors des municipales partielles qui concernaient près de 13 millions d'Italiens, la gauche a remporté les quatre principales villes en jeu, reprenant au passage Milan, la capitale économique du pays et fief de Silvio Berlusconi, que la droite tenait depuis près de 20 ans.

Lors du référendum d'il y a une semaine, le chef du gouvernement a de nouveau été désavoué par les Italiens qui ont rejeté sa volonté de revenir à l'énergie nucléaire, de privatiser la gestion de l'eau et d'obtenir une immunité judiciaire temporaire.

Depuis, la Ligue du Nord, allié crucial de M. Berlusconi, a fait pression sur le gouvernement pour réclamer des mesures propres à satisfaire son électorat, notamment dans le domaine fiscal.

Le Cavaliere doit y répondre dans son discours de l'après-midi.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.