Accéder au contenu principal
FMI

Christine Lagarde défend sa candidature à la succession de DSK

Texte par : FRANCE 24 avec dépêches
1 min

La ministre française de l'Économie, qui brigue la direction générale du FMI, doit être auditionnée, mercredi et jeudi, par le conseil d'administration de l'institution. Elle tentera alors de convaincre ses membres de soutenir sa candidature.

Publicité

Après le candidat mexicain au poste de directeur général du Fonds monétaire international (FMI) Agustin Carstens, c'est au tour de Christine Lagarde, qui brigue elle aussi la succession de Dominique Strauss-Kahn, d'être entendue, mercredi et jeudi, par le conseil d'administration de l'institution.

À l'occasion de ces auditions, le gouverneur de la Banque du Mexique et la ministre française de l'Economie doivent tenter de convaincre les membres du conseil d'administration du FMI - soit 24 représentants de pays ou de groupes de pays - de soutenir leur candidature.

Le ministère de Mme Lagarde avait annoncé vendredi que la ministre arrivait à Washington mardi pour en repartir jeudi. Interrogés par l'AFP lundi, ni ce ministère ni l'ambassade de France à Washington n'ont donné de précision sur son programme dans la capitale américaine.

Mme Lagarde participait lundi à une réunion des ministres des Finances de la zone euro à Luxembourg.

Le conseil d'administration du FMI compte choisir "par consensus", ou à défaut par un vote, le nouveau directeur général d'ici à la fin du mois.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.