Accéder au contenu principal
TENNIS-WIMBLEDON

Cinq Français qualifiés pour le troisième tour

Texte par : Dépêche
3 min

Avec Jo-Wilfried Tsonga, Michaël Llodra, Gaël Monfils, Richard Gasquet et Gilles Simon, la France compte cinq représentants au troisième tour du tournoi de Wimbledon, ce qui en fait la nation la mieux représentée à ce stade de la compétition.

Publicité

REUTERS - Avec cinq qualifiés, la France sera la nation la mieux représentée au 3e tour du tableau masculin de Wimbledon, après les victoires jeudi de Jo-Wilfried Tsonga (n°12) et Michaël Llodra (n°19).

Ces deux succès s'ajoutent à ceux la veille de Gaël Monfils, Richard Gasquet et Gilles Simon.

Jo-Wilfried Tsonga (n°12) a triomphé dans la douleur. Dans un match interrompu par la pluie à trois reprises et achevé à la nuit tombante, le Français est venu à bout du Bulgare Grigor Dimitrov, 62e mondial, en quatre sets spectaculaires (6-7 6-4 6-4 7-6 en 3h33).

Le Manceau a dû attendre la sixième balle de match pour mettre à genou son jeune et talentueux adversaire, lequel s'était procuré deux balles d'égalisation à deux manches partout quelques minutes auparavant.

Jo-Wilfried Tsonga a joué avec le jeu, commettant une double-faute à 5-4 40-30 sur sa première balle de match. Une fébrilité qui a failli lui coûter cher."Sur le coup, je tente un service volée et ça sort mais c'est le jeu, a déclaré Jo-Wilfried Tsonga. Au début, je croyais que j'étais mauvais mais c'est lui qui était très bon. Je pense que j'ai mieux géré les interruptions", a-t-il estimé. "Le quatrième set est un peu fou. Je suis bien content d'avoir évité un cinquième set. L'atmosphère était assez incroyable."

Gonzalez à suivre pour Tsonga

"Quand je conclus, j'enjambe le filet pour le réconforter car je le voyais à terre. C'est un garçon que j'aime bien. Il est très 'fair'. A un moment, on s'est tapés dans la main après un beau point. C'est l'image du sport que j'aime et il la transmet bien. J'espère qu'on va le voir très vite au plus haut niveau."

Samedi, en seizième de finale, Jo-Wilfried Tsonga affrontera Fernando Gonzalez, tombé à la 55e place mondiale après avoir été opéré de la hanche. Le Chilien ne dispute que son deuxième tournoi sur le grand circuit après avoir repris la compétition en mai sur le circuit Challenger.

"Je sais qu'il est dangereux mais j'ignore dans quel état d'esprit il se trouve après sa blessure, a dit Jo-Wilfried Tsonga. Revient-il pour se faire plaisir ou dans l'idée de revenir au top? Il faudra que j'aborde ce match avec humilité."

En soirée et sous le toit du Centre Court, Adrian Mannarino, 55e mondial, a reçu une leçon de la part de Roger Federer, tête de série numéro trois. Le Suisse, sextuple vainqueur, s'est imposé 6-2 6-3 6-2 en 1h28 seulement.

"Je n'ai pas eu le temps de profiter du cadre, il m'a mis sous pression très vite. Je ne cessais de voir passer les balles", a raconté le jeune Français."Quand on a procédé au tirage au sort, je me croyais à la télé. Par moments, je me sentais dans la peau d'un petit garçon", a-t-il raconté.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.