Accéder au contenu principal

Leonardo se donne du temps dans ses négociations avec le PSG

Leonardo a indiqué que les nouveaux propriétaires qataris du Paris Saint-Germain l'avaient contacté pour un poste de directeur sportif. Il reste beaucoup "de choses à discuter" avec les actionnaires du club, a-t-il déclaré.

Publicité

AFP - Leonardo a indiqué jeudi qu'il négociait avec le Paris SG, en vue d'un éventuel transfert comme directeur sportif, mais a précisé il y avait beaucoup "de choses à discuter" avec les actionnaires qataris du PSG et qu'il ne savait "pas combien de temps cela allait durer".

"Leo" a confirmé lors d'une conférence de presse à Milan qu'il avait commencé à discuter d'une éventuelle venue au PSG "il y a quatre jours" avec les responsables de Qatar sports investments (QSI), entité qui vient d'entrer à 70% dans le capital du club parisien.

"En France, on dit "Leonardo, il arrive, il n'arrive pas...". Mais j'ai parlé avec les dirigeants (qataris du PSG) et il y a tant de choses à voir, à discuter, je ne sais pas combien de temps cela va durer", a détaillé le Brésilien, ancien joueur du PSG (1996-97).

Vendredi dernier, l'Inter Milan avait officiellement libéré Leonardo, son entraîneur la saison passée, sur le mode d'une rupture de contrat à l'amiable.

"Moratti (président de l'Inter Milan) m'a traité comme un fils, a expliqué Leonardo. Une possibilité s'est ouverte, et je disais "je ne peux pas partir de l'Inter" et une demi-heure après je l'ai raconté à Moratti. Il m'a vu comme un fils et m'a parlé comme un fils. Il me connaît, il sait ce que je veux".

Les nouveaux actionnaires qataris du club parisien ont pour l'heure juste évoqué des discussions avec Leonardo, confirmant à leurs postes Robin Leproux, président du club, et Antoine Kombouaré, entraîneur.

"Mais j'ai très peu à dire sur le PSG, je suis parti de Paris il y a 14 ans, j'ai une vie à Milan, a souligné jeudi Leonardo devant la presse à San Siro. J'ai été très bien au PSG, ma vérité, c'est qu'il y a peu à dire sur le Paris SG. Je ne connais pas la réalité du club, je sais pas qui ils veulent acheter, je ne connais pas les joueurs... Je n'ai rencontré les nouveaux propriétaires qu'il y a deux jours (après avoir commencé à discuter avec eux il y a quatre jours)".

Et de glisser au passage: "cela fait quinze ans qu'ils (au PSG) n'ont pas de très bons résultats".

Jeudi dernier, Qatar Sports Investments (QSI), présidé par Nasser Al-Khelaifi, est officiellement devenu actionnaire majoritaire à hauteur de 70% du capital du PSG, tournant la page de Colony Capital.

Pour l'heure, le PSG n'a pas fait flamber le marché, contrairement à ce que laissait penser l'arrivée des nouveaux actionnaires. Le club s'est contenté de prolonger des joueurs en vue (Sakho) et de recruter deux valeurs sûres de L1 (Gameiro, Douchez).

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.