Accéder au contenu principal
Dans la presse

"La France n'a plus les moyens militaires de ses ambitions politiques"

Presse française, Mercredi 13 juillet. Au menu de la presse française ce matin, les difficultés de plus en plus préoccupantes de la zone euro, avec le scénario d’un effondrement de la monnaie unique qui commence à être envisagé. A voir aussi : comment les pays européens sont entrain d’infléchir leurs ambitions militaires.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse française ce matin avec Libération, qui consacre sa Une à la crise que traverse la zone euro.
Libération qui se demande: «Qui veut la peau de la zone euro ?», avec ce point d’interrogation formé par un billet de banque et un pièce d’un euro.
L’Italie est entrain d’entrer dans la ligne de mire des marchés, le scénario d’un effondrement de la monnaie unique ne semble plus impossible nous dit Libé.
Ce qui laisse place à cette autre question posée dans l’édito:
«Le pouvoir politique a-t-il du pouvoir? En est-il même encore un? En voyant se propager la crise au sein de la zone euro, la foudre frapper des pays exsangues et d’autres en train de se noyer, asphyxiés par les plans de rigueur, la réponse est aussi claire que dramatique: non».
 
Même question, et même diagnostic du côté de l’Humanité: «Les responsables européens ne parviennent pas à enrayer la spirale de la défiance du marché, précisément parce qu’ils restent soumis aux quatre volontés de la finance internationale. La plupart des gouvernements en Europe vouent un tel culte aux agences de notation qu’ils sont en train de précipiter la chute».
 
On est un peu plus optimiste du côté des Echos, qui consacrent eux aussi leur Une à la tourmente européenne, et qui nous proposent ce matin «les clefs» pour comprendre cette «crise qui dure».
Les Echos qui appellent ce matin les Européens à un «sursaut»: l’Europe sera forte le jour où elle se décidera à gérer la crise de la dette souveraine au niveau fédéral. C’est la condition pour qu’elle retrouve la maîtrise de son destin».
 
Et puis on parle aussi pas mal ce matin du coût de la guerre, pour la France, qui vient de voter la poursuite de sa participation au conflit en Libye, mais aussi pour le Royaume-Uni et les Etats-Unis.
C’est à la Une de la Tribune, cette «facture de la guerre qui a du mal à passer» en ces temps de crise.
 
Des nations confrontées à la crise et obligées de revoir leurs ambitions militaires -c’était justement la Une du Monde paru hier, avec ce titre: «La France n’a plus les moyens militaires de ses ambitions politiques».
 
«Ce que coûtent les guerres», c’est à voir aussi ce matin à la Une de la Croix: le coût financier de la guerre, mais aussi le prix humain.
Avec ces drames dont on parle peu, mais auxquels la Croix consacre ce matin un reportage poignant: «les familles de soldats à l’épreuve de la guerre».
 
Pour terminer, on jette un coup d’œil au Parisien, qui consacre ce matin une double page à l’équipe féminine française de football,  ces Bleues pour lesquelles les Français sont entrain de se découvrir une passion.
 
Et puis un petit mot sur Albert et Charlène. Le Figaro nous donne de leurs nouvelles: ils sont en ce moment en voyage de noces, et visiblement, il y aurait de l’eau dans le gaz.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.