Accéder au contenu principal

Hugo Chavez va repartir à Cuba pour soigner son cancer

Hugo Chavez, qui a obtenu l'autorisation du Parlement de repartir à Cuba pour suivre une chimiothérapie, a délégué temporairement certains de ses pouvoirs. Le président vénézuélien a été opéré d'urgence à la Havane fin juin d'une tumeur cancéreuse.

PUBLICITÉ

REUTERS - Le président vénézuélien Hugo Chavez a délégué certains de ses pouvoirs à son vice-président et à son ministre des Finances samedi, à quelques heures de son départ pour Cuba où il doit subir des traitements de chimiothérapie.

Le chef de l'Etat, âgé de 56 ans, n'a pas cédé aux appels de l'opposition qui souhaitait que le vice-président Elias Jaua le remplace temporairement en son absence.

Mais il a toutefois délégué certains de ses pouvoirs à Elias Jaua et au ministre des Finances, Jorge Giordani.

"Je vais déléguer certaines décisions qui jusqu'à présent étaient miennes (...) au vice-président Elias Jaua et (au ministre des Finances) Jorge Giordani", a déclaré Chavez lors d'un conseil des ministres télévisé.

Le vice-président et le ministre des Finances se voient notamment confier des décisions en matière de budget et d'expropriations.

Hugo Chavez est rentré triomphalement il y a moins de deux semaines de La Havane, où il a subi le 10 juin une intervention chirurgicale.

Après plusieurs jours de spéculation sur la nature de l'opération, il a annoncé début juillet que les médecins cubains avaient dû lui extraire une tumeur de la taille d'une balle de baseball, sans préciser la nature de ce cancer. Son absence prolongée lui a valu de vives critiques de l'opposition.

Hugo Chavez avait annoncé vendredi qu'il allait demander au parlement l'autorisation de se rendre à nouveau à Cuba dès samedi pour y suivre une chimiothérapie.

Ses proches assurent qu'il récupère vite de l'opération du 10 juin, mais sa maladie laisse planer le doute quant à ses capacités à gouverner et à mener campagne en vue de la présidentielle de 2012.

Cette campagne n'est pas encore lancée mais ses partisans n'imaginent pas leur champion renoncer à briguer un troisième mandat de six ans.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.