Accéder au contenu principal
Dans la presse

"L'Europe indigne"

Presse française, Jeudi 21 juillet. Au menu de la presse française ce matin, la réunion extraordinaire qui doit se tenir aujourd’hui à Bruxelles, et dont le but annoncé est le sauvetage de la zone euro. Une réunion de crise, cause et conséquence d’une remise en question du projet européen.

PUBLICITÉ

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse française avec le Figaro, qui revient, comme l’ensemble des journaux ce matin, sur le sommet européen d’aujourd’hui.
 
Ce sommet européen extraordinaire qui concentre toutes les attentions, et qui a donné lieu à des négociations marathon entre Paris et Berlin, au «forcing de Nicolas Sarkozy et Angela Merkel pour sauver l’euro» à voir à la Une du Figaro, qui nous explique que le consensus franco-allemand est incontournable pour qu’un accord européen puisse être obtenu.
 
Du côté des Echos, on nous explique que la réunion qui doit avoir lieu aujourd’hui à Bruxelles ne peut pas, ne doit pas échouer: «Euro, l’échec interdit».
Le journal qui nous révèle en quoi consistent les derniers scénarios envisagés, envisageables pour enrayer la crise.
 
«L’Europe (serait) au bord du gouffre» et, au-delà de la crise financière, au-delà de l’enjeu financier colossal, c’est «la pérennité même de la construction européenne qui (serait) en danger».
Les Echos qui lancent cet appel ce matin: «Souvenons-nous que ce continent, qui a basculé plusieurs fois dans la nuit au cours du siècle écoulé, s’est reconstruit en réaction à son histoire tragique. Souvenons-nous que l’Europe s’est relevée du néant et réconciliée grâce à des hommes exceptionnels en France, en Allemagne, en Italie, pour qui il était évident que les peuples européens devaient fonder un projet surmontant les rivalités nationales».
 
«Comment sortir l’Europe de la crise ?»: c’est la question que pose aussi ce matin la Croix, qui a interrogé des personnalités, françaises, et étrangères pour leur demander en quoi consisteraient leurs solutions.
 
Beaucoup de points de vue, beaucoup de solutions envisagées, mais ce qui est l’objet d’un consensus chaque jour un peu plus large, c’est que l’Europe est de plus en plus synonyme d’une austérité qui ne sert  à rien: «L’Europe indigne», à voir à la Une de Libération, qui revient sur le mécontentement grandissant des habitants de la zone euro, de la Grèce à la Grande-Bretagne en passant par la France et l’Italie.
 
Libération qui a aussi sa petite idée de la solution à apporter à ce «fiasco» européen: «Plus d’Europe, plus de fédéralisme, plus de politiques économiques, fiscales, sociales communes (…) un projet, immense vu l’état des opinions et le courage des dirigeants européens et qui ne saurait être mené sans l’adhésion de ces citoyens d’Europe; ces peuples pour lesquels l’Union est aujourd’hui synonyme de rigueur et d’austérité, non de progrès et de protection».
 
 
Pour finir, une petite info que je voulais partager avec vous: c’est dans le Figaro Economie, qui nous apprend que le dernier minitel va s’éteindre le 30 juin 2012.
Ce sera la fin du fameux 36 15.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.
 

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.