Accéder au contenu principal

Javier Pastore, l'homme qui vaut 42 millions d'euros

La dernière recrue du Paris Saint-Germain s'appelle Javier Pastore. Pour 42 millions d’euros, le club s’est offert un jeune joueur au potentiel énorme, mais qui devra confirmer ses très bonnes dispositions sur les terrains de Ligue 1.

Publicité

Onze ans après le plus gros transfert de l’histoire du club, jusqu’à présent détenu par Nicolas Anelka - passé du Real Madrid au PSG pour 33.5 millions d’euros -, le club de la capitale s’apprête à battre un nouveau record. L’Argentin Javier Pastore, 22 ans, débarque en France avec le statut de nouvelle star de la Ligue 1. Le montant de son transfert : 42 millions d’euros. En misant sur un joueur auteur de seulement seize buts et de dix passes décisives depuis 2009, les nouveaux dirigeants qataris du PSG n’ont-ils pas un peu trop vite signé un chèque en blanc à leur directeur sportif, Leonardo ?

SUR RFI

Alors qu’il était encore entraîneur de l’Inter Milan la saison dernière, le Brésilien avait déjà des vues sur le buteur-passeur de l’US Palerme. Arrivé à Paris, Leonardo aurait préféré le jeune prodige ‘auriverde’ Ganso. Ce dernier, appartenant toujours à son club de Santos et à un fonds d’investissement, son transfert s’annonçait comme un long chemin de croix. Pastore était donc le deuxième sur la liste.

Athlétique (1,85 m pour 75 kg), élégant sur le terrain, discret en dehors, il est régulièrement comparé à son illustre compatriote et double ballon d’Or, Lionel Messi. Cependant, le prodige de Cordoba est encore loin d’affoler les compteurs. Reste que son triplé inscrit la saison dernière face à Catane dans le derby sicilien et dédié à Maradona (voir vidéo ci-contre) promet.

"Le roi de ce mercato"

Son meilleur avocat est Maurizio Zamparini. Le président de l’US Palerme scande à qui veut l’entendre que son protégé, acheté au club argentin d’Huracan pour 5 millions d’euros en 2009, vaut bien la somme inscrite sur le chèque signé par les Qataris. "J’ai vendu Pastore à sa juste valeur, même si beaucoup me prenaient pour un fou. Je constate que Pastore est le roi de ce mercato avec [Sergio] Agüero (parti à Manchester City pour 43 millions d’euros, le 25 juillet, ndlr)."

Souhaitons à l’Argentin un meilleur séjour dans la capitale que son prédécesseur au palmarès des recrues record. En 2000, Nicolas Anelka était retourné dans son club formateur après un passage à Arsenal et au Real Madrid. Malgré un début de saison concluant, la pression des médias et sa relation calamiteuse avec son entraîneur, Luis Fernadez, allait finir par user l’enfant de la banlieue. Une saison et demie plus tard, Anelka filait à Liverpool et tirait un trait sur son avenir en bleu et rouge. Javier est prévenu : la vie au PSG n'est pas rose tous les jours.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.