Accéder au contenu principal
CHINE

Pékin annonce l'arrestation de 2 000 personnes après plusieurs scandales alimentaires

Texte par : Dépêche
2 mn

Dans le cadre d'une campagne de répression lancée en avril, la Chine, souvent confrontée à des scandales alimentaires, a ordonné l'arrestation d'environ 2 000 personnes soupçonnées d'infraction et ordonné 5 000 fermetures commerciales.

Publicité

AFP - Les autorités chinoises ont annoncé jeudi avoir arrêté environ 2.000 personnes et imposé quelque 5.000 fermetures commerciales lors d'une campagne de répression lancée en avril après une série de scandales alimentaires ayant fortement irrité la population.

Près de six millions de lieux de production et de distribution ont été inspectés dans cette campagne, a précisé dans un communiqué la Commission chargée de la sécurité alimentaire, en ajoutant que les personnes reconnues coupables seraient traitées avec sévérité.

La Chine promet depuis septembre 2010 une stricte application de la peine de mort pour les coupables des plus graves infractions à la sécurité alimentaire.

Le pays est régulièrement confronté à des scandales en la matière. Parmi les récentes affaires figurent des huiles de cuisine recyclées, des oeufs teintés avec des colorants nocifs, des champignons cancérigènes, du tofu (pâte de soja) contrefait ou du vin frelaté.

Les autorités ont aussi saisi en avril du porc au clenbuterol, un anabolisant qui réduit la graisse au profit des muscles, après avoir découvert des petits pains à la vapeur colorisés avec des agents chimiques.

Du porc contenant suffisamment de bactéries pour devenir fluorescent dans l'obscurité a aussi été débusqué, tout comme du soja aux nitrates cancérigènes et du riz contaminé aux métaux lourds.it

On peut ajouter à la liste de grandes quantités de nouilles de riz fabriquées avec des grains gâtés, vendues avec des additifs potentiellement cancérigènes.

Le scandale le plus retentissant reste celui du lait contaminé à la mélamine qui, en 2008, avait provoqué la mort de six enfants et rendu malade 300.000 autres.

Vingt-et-une personnes avaient été jugées pour leur implication dans le trafic. Deux avaient été condamnées à mort et exécutées.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.