SOMALIE

Cinq morts dans l'attaque d'un camp de déplacés par des hommes armés

Texte par : Dépêche
3 mn

Cinq personnes ont été tuées au cours d'une fusillade qui a éclaté dans un camp abritant, à Mogadiscio, plusieurs milliers de déplacés en Somalie. Des assaillants venus piller les stocks d'aide alimentaire sont à l'origine de ces incidents.

Publicité

AFP - Des hommes en armes ont pillé des stocks d'aide alimentaire vendredi dans un camp de déplacés de Mogadiscio abritant des victimes de la famine en Somalie, entraînant une fusillade qui a fait au moins cinq morts, a-t-on appris auprès de témoins et de source officielle.

"Cinq personnes ont été tuées sur le coup lorsque des miliciens ont ouvert le feu pour piller de l'aide alimentaire (...) Tout le monde s'est mis à courir pour se mettre à l'abri lorsque l'escorte de sécurité du convoi a échangé des coups de feu avec les assaillants", a rapporté à l'AFP un des chauffeurs du convoi, Abdikadir Mohamed.

L'attaque s'est déroulée dans un camp du quartier de Badbado, qui abrite plusieurs milliers de personnes déplacées par la sécheresse et la famine.

it
REPORTAGE : Le Kenya également frappé par la crise alimentaire

Les assaillants, dont on ignorait l'identité vendredi après-midi, ont investi le camp alors que les sinistrés attendaient une distribution de nourriture fournie par le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies.

"J'ai vu les cadavres de quatre personnes mais le bilan pourrait être plus élevé", a indiqué à l'AFP un autre témoin, Mohamed Abdulahi.

Ali Isa, employé d'une ONG somalienne partenaire du PAM, a confirmé le vol d'aide, estimant à 300 tonnes les stocks présents sur place au moment de l'attaque.

"L'aide alimentaire a été entièrement pillée et il y a des victimes. Il s'agissait d'un convoi de 10 camions chargés de 300 tonnes d'aide que le PAM entendait distribuer dans le camp", a-t-il affirmé.

"Il y a eu un incident au camp de Badbado. De l'aide alimentaire a été volée aujourd'hui (vendredi) mais je ne peux pas donner de détails supplémentaires", a confirmé à l'AFP un responsable du gouvernement de transition somalien, Muhidin Hassan Afrah.

Environ 100.000 Somaliens se sont réfugiés ces derniers mois à Mogadiscio en raison de la sécheresse de grande ampleur qui touche la Somalie et plus généralement l'ensemble de la Corne de l'Afrique.

Trois régions du sud de la Somalie ainsi que les populations de déplacés du corridor d'Afgoye (à 20 km de Mogadiscio) et de Mogadiscio intra-muros ont été déclarées en état de famine par les Nations unies.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine