Accéder au contenu principal

La brigade de Misrata a emporté le poing de cuivre de Bab al-Aziziya

Les combattants de Misrata sont installés sur la plage privée de la femme de Kadhafi. De la bataille de Tripoli, ils rapportent un symbole du régime déchu : le poing de cuivre, sculpture de Bab al-Aziziya, le QG de Kadhafi.

Publicité

Depuis la bataille de Tripoli, la brigade de Misrata a choisi comme camp de base la plage privée de la femme de Kadhafi. Les combattants anti-Kadhafi ont ramené un "souvenir" de la capitale libyenne, un symbole du régime déchu pris à Bab al-Aziziya : le célèbre poing de cuivre qui enserre en le brisant un avion de chasse, évocation du bombardement raté de l'US Air Force en 1986. Ces hommes de Misrata disent vouloir "l'apporter sur la place centrale de Misrata".

La sculpture de Bab al-Aziziya apparaissait souvent à la télévision libyenne lors des discours de Mouammar Kadhafi.
La sculpture de Bab al-Aziziya apparaissait souvent à la télévision libyenne lors des discours de Mouammar Kadhafi.

Les hommes et les munitions continuent à affluer depuis Misrata pour tenter de capturer le colonel Kadhafi, toujours en fuite.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.