Accéder au contenu principal
Dans la presse

"PS: débattre sans se battre"

Presse française, Lundi 29 août. Au menu de la presse française ce matin, la tenue ce week-end de l’université du PS à la Rochelle, et la rivalité entre les deux favoris des sondages pour la primaire, François Hollande / Martine Aubry. Et beaucoup d’économie(s), avec notamment la suppression de certaines niches fiscales pour réduire les déficits.

Publicité

 

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse française avec Libération, qui revient sur la tenue ce week-end de l’université d’été du parti socialiste à la Rochelle, et sur la rivalité entre François Hollande et Martine Aubry.
Pour le moment François Hollande semble avoir pris de l’avance dans les sondages, et ce matin Libé se demande si «Martine Aubry peut finir par le battre ?».
A voir dans les semaines qui viennent !
Mais pour l’instant la question ne semble pas passionner grand monde, d’après Libération, qui écrit que force est de constater que les Français «n’ont pas passé l’été à ronger leur frein au pied de leur chaise longue en se disant « vivement le 9 octobre», date du premier tour de la primaire. En attendant, «le PS va devoir marcher pendant 6 semaines sur une ligne de crête: débattre sans se battre».
 
Un appel aux «vrais débats» contre les querelles de personnes; ces querelles largement évoquées ce matin par le Figaro.
Le journal revient sur les efforts de Martine Aubry pour remonter dans les sondages, et sur ses critiques, voilées, du bilan de son rival: «Si l’on comprend bien Martine Aubry, le seul titre de gloire de François Hollande serait d’avoir fait du PS une aimable pétaudière. La première secrétaire ne l’a pas dit comme ça mais chacun a bien compris ce qu’il fallait comprendre et, surtout, ce qu’il fallait en déduire: si François Hollande n’a pas su diriger un parti, comment voulez-vous qu’il dirige un pays ?».
 
Le Figaro qui s’intéresse aussi à ce que les militants ont dit ce week-end de DSK; visiblement plus personne ne parle de son ancienne candidature, et si l’affaire Diallo est «close» pour la plupart d’entre eux, pas question pour le moment de parler d’un éventuel retour en politique.
 
Et puis on a pas mal d’économie au menu ce matin.
La Tribune évoque l’appel des gouverneurs des banques centrales et de la nouvelle patronne du FMI lancé en fin de semaine dernière depuis Jackson Hole, mettant en garde les gouvernements contre le risque de voir l’économie mondiale plonger dans la récession; mais la seule solution d’après la Tribune la voici: «des plans de relance ambitieux, convaincants, portés par des consensus politiques forts pour que la croissance revienne», «tout plutôt que l’inaction, les discussions, les atermoiements et la peur des agences de notation».
 
En France, la réponse du gouvernement, c’est l’annonce d’un plan d’austérité qui passe par une importante réforme fiscale, et notamment la suppression de certaines niches fiscales.
Le sujet est à laUne des Echos ce matin, qui nous expliquent que la moitié d’être elles seraient jugées «inefficientes», d’après un rapport de l’Inspection générale des Finances.
 
Un rapport qui critique notamment l’inefficacité des aides aux emplois à domicile, et d’après le Parisien leur éventuelle suppression susciterait déjà beaucoup d’émotion.
 
Pour finir, et parce qu’il vaut mieux prendre tout ça avec le sourire, avec un vrai sourire si possible: sachez que le vrai sourire se lit non pas autour des lèvres, au niveau des zygomatiques, mais autour des yeux: c’est ce que rapportele Figaro.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

 

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.