Accéder au contenu principal
LIBERIA

Victoire du "non" au référendum constitutionnel

Texte par : Dépêche
2 mn

À six semaines des élections présidentielle et parlementaires, la Commission électorale nationale du Liberia a annoncé la victoire du "non" au référendum du 23 août portant sur quatre modifications de la Constitution.

Publicité

AFP - Les Libériens ont largement voté le 23 août pour le "non" au référendum portant sur quatre projets de modification de la Constitution, selon les résultats communiqués mercredi par la Commission électorale nationale (NEC) du Liberia.

Le Liberia, sorti il y a huit ans de la guerre civile, a mené sans violence apparente ce référendum constitutionnel, perçu comme un test à sept semaines des élections présidentielle et parlementaires

La première des quatre propositions portait sur la réduction de dix à cinq ans de la période de résidence dans le pays pour les candidats à la présidentielle avant le scrutin.

La deuxième proposition concernait la prorogation de l'âge de départ à la retraite des juges de la Cour suprême (de 70 actuellement à 75 ans).

La troisième proposition concernait un décalage d'un mois de la date des élections présidentielle et parlementaires en année électorale (du deuxième mardi d'octobre actuellement au deuxième mardi de novembre).

La quatrième proposition portait sur la forme de majorité pour remporter une élection au premier tour: majorité absolue uniquement pour la présidentielle, majorité simple pour toutes les autres élections nationales et locales.

Au total, 1.798.930 électeurs inscrits étaient appelés aux urnes, et 615.703 ont effectivement voté, portant le taux de participation à 34,2%, d'après la vice-présidente de la NEC, Elizabeth J. Nelson, qui a annoncé les résultats, également publiés sur le site Internet de la Commission (www.necliberia.org).
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.