Accéder au contenu principal
ÉTATS-UNIS

Obama met les républicains au défi de se joindre à lui pour améliorer l'emploi

Texte par : Dépêche
|
Vidéo par : Alix LE BOURDON
3 mn

Alors que le président américain doit annoncer cette semaine toute une panoplie de mesures visant à renforcer l'économie, il a vivement interpellé les républicains, ce lundi, pour que ceux-ci soutiennent son projet au Congrès.

Publicité

AFP - Un Barack Obama en verve a mis lundi les républicains au défi de l'aider à améliorer la situation de l'emploi aux Etats-Unis, faisant monter la pression à quelques jours d'un discours très attendu du président américain sur ce thème.

"Etant donnée l'urgence de la situation, les difficultés que connaissent tant de gens, il faut savoir s'unir", a-t-il lancé devant 10.000 syndicalistes acquis à sa cause, à l'occasion d'un déplacement à Detroit (Michigan, nord) pour la Fête du Travail.

"Nous n'allons pas les attendre", a-t-il poursuivi. "Nous allons voir s'il y a des gens sincères au Congrès. Nous allons voir si les républicains vont faire passer le pays avant leur parti".

L'hôte de la Maison Blanche a directement interpellé l'opposition, qui rejette avec constance ses propositions: "Montrez-nous ce que vous avez dans le ventre ! (...) C'est le moment d'agir".

M. Obama doit présenter ses idées pour l'emploi jeudi, dans un discours devant les deux chambres du Congrès. Il a évoqué lundi quelques pistes de travail, comme des mesures pour le pouvoir d'achat des salariés, ou pour la construction d'infrastructures.

L'économie américaine n'a créé aucun emploi en août, mettant fin à dix mois consécutifs d'embauches nettes, et le taux de chômage des Etats-Unis s'est maintenu à 9,1%.

A 14 mois de la présidentielle de novembre 2012, la popularité du président est au plus bas depuis son arrivée au pouvoir. Selon un sondage publié le 2 septembre par l'Université de Quinnipiac, 52% des personnes interrogées désapprouvaient son action en août, contre 42% d'opinions favorables.

La controverse sur l'emploi aux Etats-Unis a de nets accents de pré-campagne électorale.

Mitt Romney, l'un des candidats principaux en lice pour l'investiture républicaine, devrait présenter son propre plan anti-chômage ces jours-ci.

"Nous ne pouvons continuer sur une trajectoire qui a vu le chômage rester à plus de 8% pour la plus longue période depuis qu'on le mesure", écrit-il lundi dans un communiqué.

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.