Accéder au contenu principal

Des pirates détournent un tanker au large du Bénin

Un navire-citerne battant pavillon chypriote et ses 23 membres d'équipage ont été attaqués par des pirates au large du Bénin. Depuis le début de l'année, 19 actes de piraterie ont été enregistrés dans le Golfe de Guinée.

Publicité

REUTERS - Des hommes armés ont détourné un navire-citerne sous pavillon chypriote avec 23 membres d'équipage mercredi au large des côtes du Bénin, ont rapporté le Bureau maritime international (BMI) et la marine béninoise.

Une série d'autres attaques ont visé des bateaux cette année au large du Bénin dans le golfe de Guinée. La région produit en quantité croissante du pétrole, des métaux et des produits agricoles destinés aux marchés internationaux. Les pirates sont montés à bord du tanker alors qu'il procédait à un transfert avec un autre navire à 62 milles marins
environ au sud-ouest du port de Cotonou, et l'ont détourné, a déclaré à Reuters Cyrus Mody, directeur du BMI.

Il a dit que le navire avait été conduit vers une destination inconnue mais qu'il ne disposait d'aucun détail sur la nationalité de ses membres d'équipage.

Le commandant Maxime Ahoyo, chef d'état-major de la marine béninoise, a dit que le navire sous pavillon chypriote était le Mattheos 1 et qu'il se trouvait trop loin du littoral pour que des patrouilleurs puissent l'atteindre rapidement.

"Nous ne pouvons pas intervenir pour le moment en raison de la distance", a-t-il dit à Reuters par téléphone. "Il nous faudrait au moins sept heures pour atteindre le site."

Maxime Ahoyo a dit que les pirates avaient aussi attaqué un navire sous pavillon norvégien, le Northern Bell, qui procédait à un transfert de cargaison avec le Mattheos 1, mais que son équipage s'était enfermé dans la salle des machines et que les
attaquants avaient fini par repartir.

Depuis le début de l'année, le BMI a enregistré 19 actes de piraterie maritime au large du Bénin alors qu'il n'en avait recensé aucun en 2010, ce qui indique que les pirates se portent à l'ouest de leur zone d'activité habituelle au Nigeria.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.