Accéder au contenu principal

UBS : 10 milliards de dollars engagés dans des opérations non-autorisées

Kweku Adaboli, le trader d'UBS inculpé vendredi à Londres pour une fraude qui pourrait atteindre plus de 2 milliards de dollars, avait engagé jusqu'à 10 milliards de dollars dans des opérations non-autorisées.

Publicité

AFP - Le trader Kweku Adoboli, soupçonné d'une fraude ayant coûté 2 milliards de dollars à la banque suisse UBS, avait effectué des opérations non autorisées d'un montant de 10 milliards de dollars (7 milliards d'euros) avant la découverte des pertes, rapporte dimanche The Sunday Times.

Selon le journal britannique, qui s'appuie sur des sources anonymes au sein d'UBS, la banque suisse a décortiqué les opérations du trader et vendredi à midi, ces positions de 10 milliards -soit cinq fois supérieurs aux pertes-, avaient été liquidées.

Le géant bancaire suisse avait annoncé jeudi avoir été victime d'une fraude d'un de ses traders pouvant lui faire perdre 2 milliards de dollars (1,5 milliard d'euros).

Le suspect, Kweku Adoboli, qui travaillait à Londres sur des produits financiers complexes, au département ETF ("Exchange Traded Funds", montages financiers adossés à l'évolution d'un indice boursier), a été arrêté et inculpé vendredi dans la capitale britannique d'"abus de position" et de "fraudes comptables".

La première fraude présumée remonterait à 2008, d'après l'acte d'accusation et ses agissements frauduleux se seraient poursuivis jusqu'à la veille de son arrestation.

Les gendarmes des marchés financiers en Suisse et au Royaume-Uni ont annoncé vendredi qu'ils lançaient des enquêtes "indépendantes" sur cette perte.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.