Accéder au contenu principal

Première victoire italienne, premiers essais russes

Face à des Russes novices, l’Italie a remporté logiquement son deuxième match du groupe C (53-17). Loin d'être ridicule, la sélection de Nicolaï Nerush a inscrit trois essais, les premiers de son histoire en Coupe du monde.

Publicité

AFP - L'Italie a atteint son objectif en empochant une victoire bonifiée (53-17) face à une équipe de Russie beaucoup trop limitée qui a cependant inscrit les premiers essais de son histoire en Coupe du monde, mardi au Trafalgar Park de Nelson (sud).

Dans la perspective d'une éventuelle qualification en quarts de finale, pour la première fois en sept participations, la Squadra devait à tout prix empocher le bonus, un objectif qu'elle doit également atteindre lors de sa prochaine rencontre face aux Etats-Unis.

Le 2 octobre, elle devra enfin battre l'Irlande à Dunedin, pour espérer accrocher une des deux places qualificatives, au détriment du XV du Trèfle ou de l'Australie.

Les Italiens entraînés par le Sud-Africain Nick Mallett ont très vite cherché à marquer quatre essais et y sont parvenus dès la 23e minute grâce à l'ailier Toniolatti qui s'était déjà écroulé dans l'en-but adverse neuf minutes auparavant.

Au total, l'Italie a marqué neuf essais, sur le terrain champêtre du petit Trafalgar Park (12.415 spectateurs).

L'histoire retiendra que c'est à Nelson, où s'est déroulé le premier match de rugby en terre néo-zélandaise, le 14 mai 1870, que les Russes ont réussi à inscrire leurs premiers essais en Coupe du monde par Yanyushkin (34), Ostroushko (50) et Makovetskiy (71).

Lors de leur prochain match, les Italiens rencontreront les Etats-Unis, le 27 septembre, de nouveau à Nelson, tandis que la Russie affrontera l'Irlande, deux jours plus tôt, à Rotorua.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.