Accéder au contenu principal

Dans un message audio, Kadhafi affirme que son régime n'est pas tombé

Dans un nouveau message diffusé sur la chaîne de télévision Arraï basée à Damas, le dirigeant déchu en fuite dénonce la "mascarade" du pouvoir exercé par le CNT qui ne dirige que "grâce aux bombardements aériens qui ne tiendront pas éternellement".

PUBLICITÉ

AFP - Le dirigeant libyen déchu Mouammar Kadhafi a qualifié de "mascarade" les évènements en cours en Libye et appelé les Libyens à "ne pas croire" qu'un changement de régime y est survenu, dans un enregistrement sonore diffusé mardi.

"Ce qui ce passe en Libye est une mascarade ne tenant que grâce aux bombardements aériens qui ne dureront pas éternellement", a déclaré le colonel Kadhafi dans l'enregistrement diffusé par la télévision Arraï basée en Syrie. "Ne vous réjouissez pas et ne croyez pas qu'un régime a été renversé et qu'un autre a été imposé à l'aide des frappes aériennes et maritimes", a-t-il ajouté.

"Il est difficile de renverser ce régime car il représente des millions de Libyens", a-t-il poursuivi affirmant que "toutes les tribus libyennes ont fait savoir à l'Otan que personne ne représente le peuple libyen".

"Le seul pouvoir légitime est celui du peuple et des comités populaires et tout autre (pouvoir) est nul et illégitime", a-t-il estimé.

"Je n'exerce plus le pouvoir depuis 1977 quand j'ai remis le pouvoir au peuple, marquant ainsi la création de la République des masses", a-t-il poursuivi.

La chaîne de télévision arabe Arraï est le dernier média à recevoir des messages de Mouammar Kadhafi, en fuite depuis la chute de son quartier général à Tripoli le 23 août.

Dans le dernier message sonore diffusé le 8 septembre par Arraï Mouammar Kadhafi avait fustigé "la guerre psychologique et les mensonges" à propos des spéculations sur son éventuelle fuite au Niger voisin.

Le 12 septembre son patron, l'ancien député sunnite irakien Michane al-Joubouri, installé à Damas, avait lu un message attribué au leader déchu.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.