Accéder au contenu principal

Un vent de panique souffle sur les places financières mondiales

Affolées par les mauvaises perspectives de l'économie américaine et le manque d'avancées dans le dossier grec, les Bourses mondiales ont clôturé en forte baisse. À Paris, le CAC 40 cédait 5,25 % ; à New York, le Dow Jones perdait 3,51 %.

PUBLICITÉ

AFP - Dépitée par le pessimisme de la Réserve fédérale des Etats-Unis sur l'état de l'économie américaine et le manque d'avancées dans le dossier grec, la Bourse de Paris a terminé sur une très forte baisse jeudi de 5,25% qui n'a épargné aucun secteur.

Le CAC 40 est repassé sous les 2.800 points (2.781,68). Le secteur bancaire a décroché alors que l'éventualité d'une recapitalisation de certaines banques est de plus en plus évoquée. Société Générale a dévissé de 9,57% à 15,30 euros, Crédit Agricole de 9,49% à 4,22 euros et BNP Paribas de 5,70% à 23,06 euros. Total, première capitalisation du CAC 40, a lâché 5,68% à 30,37 euros.

Cette page n'est pas disponible.

Il semblerait qu'il y ait une erreur de notre côté et que cette page ne soit pas disponible. Nos équipes vont se pencher sur la question pour résoudre ce problème au plus tôt.