Accéder au contenu principal
SYRIE

L'armée prend d'assaut la ville de Rastane

Texte par : Dépêche
2 min

Alors que la communauté internationale n'arrive toujours pas à se mettre d'accord sur d'éventuelles sanctions contre la Syrie, le régime d'Assad intensifie sa répression. Selon une ONG, plus de 250 chars sont entrés dans la ville de Rastane.

Publicité

AFP - Onze personnes ont été tuées vendredi dans la province de Hama (nord) dans des heurts, alors que plus de 250 chars sont entrés dans la ville de Rastane, plus au sud, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Cinq civils et six militaires et agents de sécurité ont été tués aujourd'hui dans le village de Kafar Zita, dans le gouvernorat de Hama, dans des heurts qui ont opposé des soldats et des agents de sécurité d'un côté, et des déserteurs de l'autre", a précisé l'OSDH qui cite des militants sur place.

D'autre part, "les forces armées accompagnées de plus de 250 chars et blindés ont pris d'assaut la ville de Rastane", située entre Hama et Homs, où une véritable guerre oppose depuis quatre jours l'armée à des déserteurs, a ajouté l'OSDH, basé au Royaume-Uni, dans un communiqué.

Des milliers de Syriens ont manifesté vendredi sous le slogan "la victoire pour notre Syrie et notre Yémen" et un jeune manifestant a été tué par les forces de sécurité qui tentaient de disperser les défilés à Homs (centre), ont rapporté des militants.

Les protestataires ont appelé à la chute du régime et clamé leur solidarité avec la ville de Rastane,selon l'OSDH.

La répression de la révolte populaire, lancée mi-mars et qui réclame la chute du régime du président Bachar al-Assad, a fait plus de 2.700 morts selon l'ONU.

 

 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.