Accéder au contenu principal

Trois Casques bleus abattus au Darfour

Trois Casques bleus ont péri lors d'une attaque menée contre le camp de réfugiés de Zam Zam, dans le nord du Darfour, au Soudan. Cela porte à 33 le nombre de soldats chargés du maintien de la paix tués depuis 2007 au Darfour.

Publicité

AFP - Trois Casques bleus ont été tués lors d'une attaque dans le camp de réfugiés de Zam Zam, dans le nord du Darfour au Soudan, a annoncé mardi la mission de l'ONU au Darfour (Unamid).

Les trois Casques bleus -- deux soldats et un conseiller de la police -- ont été tués et six autres ont été blessés, dont trois grièvement. Un assaillant a été tué, a précisé l'Unamid.

L'attaque s'est produite lundi soir, a ajouté l'Unamid.

"Je condamne dans les termes les plus fermes cette attaque contre notre soldats chargés du maintien de la paix qui ont travaillé sans relâche pour apporter la sécurité aux personnes déplacées dans le camp de Zam Zam où tant d'habitants du Darfour ont trouvé refuge", a déclaré Ibrahim Gambari, chef de l'Unamid.

"La patrouille de l'Unamid menait une ronde de nuit régulière, avec des conseillers de la police sans arme escortés par des militaires armés. Leur mission était de protéger les civils. Ils l'ont payé de leur vie", a-t-il ajouté.

L'Unamid a indiqué que 33 soldats chargés du maintien de la paix ont été tués au Darfour depuis que les forces de l'ONU y ont été déployées en 2007 dans le but de faire cesser les hostilités entre les rebelles et le gouvernement de Khartoum.

Selon l'ONU, au moins 300.000 personnes sont mortes depuis le début des hostilités en 2003.

M. Gambari a demandé aux autorités soudanaises de mener immédiatement une enquête. "Une attaque contre les hommes du maintien de la paix est un crime de guerre et nous nous assurerons que la justice sera rendue", a-t-il dit.

"Cet incident déplorable ne va pas détourner l'Unamid de son engagement pour sa mission qui est de protéger les populations au Darfour", a assuré M. Gambari.

Il a exprimé ses "plus profondes condoléances" et sa reconnaissance pour les services rendus par les Casques bleus tués, souhaitant un prompt rétablissement aux personnes blessées.
 

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.