Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Poubelles interdites"

Presse française, Mercredi 12 octobre. Au menu de la presse française ce matin, le débat télé de ce soir entre Martine Aubry et François Hollande, les finalistes de la primaire socialiste, le mal-être des Mahorais, les ordis des traders et des poubelles interdites.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
  
On commence cette revue de presse française ce matin avec Libération, qui revient sur le débat qui a lieu ce soir entre Martine Aubry et François Hollande.
 
Les deux finalistes du premier tour de la primaire vont s’affronter ce soir à la télé, d’où ce titre ce matin à la Une de Libération: «PS versus PS».
L’affiche est «alléchante» écrit Libération, en ajoutant: encore faut-il que le débat ne tourne pas au duel de western, avec une Martine Aubry «en as de la gâchette canardant «la gauche molle». Ou en remake du Plus Grand Chapiteau du monde avec François Hollande en lanceur de couteaux».
 
Et l’un des enjeux de ce soir, c’est aussi de glaner les suffrages des partisans de celui qui a crée la surprise, Arnaud Montebourg.
Le chantre de la démondialisation qui n’a pas dit qui il soutiendrait, mais croit savoir le site atlantico, «son choix (serait déjà) fait» : Arnaud Montebourg devrait laisser ses partisans libres de leur vote mais annoncer qu’«à titre personnel», il votera pour François Hollande.
 
La primaire socialiste qui est à la Une aussi du Figaro, avec les critiques formulées par Nicolas Sarkozy sur le scrutin.
«La tentation était trop forte. Malgré son refus obstiné de commenter la primaire socialiste depuis un mois, Nicolas Sarkozy a craqué hier», d’après le Figaro, qui rapporte ces propos présidentiels: «La Ve République ne peut être l’otage des partis politiques et le candidat pris en otage par son parti. Le général de Gaulle a voulu une élection à deux tours, pas à quatre tours».
 
A voir aussi ce matin, les affrontements sans précédent qui ont lieu depuis trois semaines à Mayotte, ce département français de l’archipel des Comores.
Mayotte qui est une ancienne collectivité d’outre-mer, devenue en mars dernier le 101ème département français. C’était un changement de statut dont les Mahorais attendaient beaucoup écrit rue 89, mais voilà, ils considèrent qu’ils sont toujours, aux yeux de la France, des citoyens de seconde zone, beaucoup d’entre eux parlent d’un «département au rabais».
 
Et pour terminer, la crise, qui est toujours au menu des journaux, et notamment des Echos, qui publient ce matin un article très intéressant et assez pointu sur la façon dont les autorités de régulation, les gendarmes boursiers, tentent de lutter aujourd’hui contre ce qu’on appelle le «trading de haute fréquence», ces ordinateurs et ces algorithmes de plus en plus sophistiqués utilisés par les traders pour lancer des milliers d’ordres en quelques microsecondes. Un article qui pose cette question: «le gendarme est-il désormais en mesure de courir aussi vite que le voleur ?» - une question posée par Jean-Pierre Jouyet, le président de l’AMF, l’autorité des marchés financiers française. Pas sûr, d’après les Echos, qui nous apprennent aussi que Bruxelles est entrain de préparer «un arsenal de mesures» pour encadrer ces pratiques.
 
En tout cas, à l’autre bout de la chaîne alimentaire, c’est beaucoup moins compliqué: le Parisien nous apprend qu’une ville de la banlieue parisienne, Nogent-sur-Marne, vient de prendre une décision qui va faire sans doute pas mal de bruit. La ville vient de décréter l’interdiction de fouiller les poubelles - un phénomène qui s’est lui aussi amplifié avec la crise.
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.