Accéder au contenu principal
KENYA

Nairobi cible d'une seconde attaque en moins de vingt-quatre heures

Texte par : Dépêche
2 mn

Une attaque à la grenade lundi a fait un mort dans la capitale kényane, alors que Nairobi mène une offensive contre les Shebab en Somalie qui avaient menacé de représailles. Dimanche une déflagration a également blessé 13 personnes.

Publicité

REUTERS - Une nouvelle attaque à la grenade s'est produite lundi soir à Nairobi, la capitale kényane déjà visée la nuit précédente par une explosion de même type, a confirmé la police kényane.

Cette seconde déflagration en moins de vingt-quatre heures, qui a eu lieu à un arrêt de bus dans le centre de la ville, a fait un mort et au moins huit blessés, a précisé le porte-parole adjoint de la police kényane.

"Il s'agissait à nouveau d'une grenade", a ajouté Charles Owino.

L'attaque commise aux premières heures de la journée de lundi dans un bar de Nairobi a fait elle treize blessés, dont deux grièvement touchés aux jambes et au visage, selon la police kényane.

Un témoin cité par une radio de Nairobi a affirmé qu'un homme s'était présenté dans cet établissement peu après 03h00 du matin (00h00 GMT) et qu'il avait lancé une grenade avant de prendre la fuite.

Ces deux incidents n'ont pas été revendiqués.

Ils surviennent une semaine après le déclenchement par le Kenya d'une opération de sécurité transfrontalière contre les combattants islamistes présents dans le sud de la Somalie et responsables d'une vague d'enlèvements d'étrangers en territoire kényan.

Ces islamistes, les Chabaab, ont menacé le Kenya de représailles s'il ne retirait pas ses troupes de Somalie.

Samedi, l'ambassade américaine à Nairobi a adressé une alerte de sécurité aux ressortissants américains installés ou séjournant au Kenya, évoquant un risque contre des lieux fréquentés par la communauté étrangère.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.