NATIONS UNIES

Israël suspend à son tour sa contribution financière à l'Unesco

Quelques jours après les États-Unis, Israël a annoncé la suspension de versements à l'agence onusienne. Une décision qui s'inscrit dans le cadre de sanctions plus larges, après l'adhésion de la Palestine à l'Unesco comme membre à part entière.

Publicité

AFP - Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a ordonné le gel de la contribution d'Israël à l'Unesco, après l'admission des Palestiniens lundi dans cette organisation internationale, a déclaré à l'AFP son porte-parole Mark Regev.

Israël contribue à hauteur de 2 millions de dollars au budget annuel de l'Unesco.

"Le Premier ministre a ordonné que ce budget soit réaffecté à des initiatives de coopération ayant les mêmes objectifs (culturels et scientifiques) dans la région", a précisé un communiqué du bureau de M. Netanyahu.

Evoquant la décision de l'Unesco, le bureau de M. Netanyahu a affirmé que "de telles initiatives ne font pas avancer la paix, bien au contraire, elles l'éloignent encore. La seule voie de parvenir à la paix est à travers des négociations directes sans conditions préalables".

Ce gel de la contribution israélienne s'ajoute aux sanctions aussitôt décrétées par Israël contre l'Autorité palestinienne.

L'Etat hébreu a ainsi décidé d'accélérer la construction de 2.000 logements à Jérusalem-Est et en Cisjordanie occupée et de geler provisoirement le transfert de fonds dus à l'Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas.

L'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture a décidé lundi à Paris de l'admission de la Palestine comme membre à part entière par 107 voix pour, 52 abstentions et 14 voix contre.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine