Accéder au contenu principal
Dans la presse

"Lutter contre l'obésité avec les frites"

Presse internationale, Mercredi 16 novembre. Au menu de la presse internationale ce matin, le pessimisme de certains observateurs face à la situation en Syrie, les évacuations d’Occuper Wall Street, les fonds vautours, les frites et les pizzas.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale avec la répression en Syrie, et les tentatives de la communauté internationale pour y mettre un terme.
 
La Ligue arabe a dit qu’elle suspendait le pays, les chancelleries occidentales continuent de mettre la pression sur le régime oui mais voilà, Bachar el-Assad ne veut pas plier, et le pronostic que nous livre ce matin The Independent est très pessimiste: tant que les cadres de l’armée syrienne continueront de faire preuve de loyauté à l’égard du président, les tentatives de la communauté internationale resteront vouées à l’échec.
 
Il est aussi beaucoup question ce matin du mouvement Occuper Wall Street, dont les militants ont été délogés hier par la municipalité de New York.
Les autorités ont expliqué que ces occupations, à New York et ailleurs sont dangereuses, qu’elles posent un problème de sécurité. L’argument ne convainc pas ceux qu’elles prétendent protéger, mais The Huffington Post les console en expliquant que c’est une décision qui peut finir par rendre service aux protestataires. Pourquoi ? parce que selon le site, en les délogeant, les autorités mettent fin aux appréhensions d’un certain nombre de citoyens, plus susceptibles de voir aujourd’hui dans le mouvement autre chose qu’un rassemblement de marginaux.
 
Le mouvement qui serait en train de tirer les leçons des péripéties de ces derniers jours, d’après Slate, qui écrit que les militants réfléchissent à la façon de faire coexister le droit à se rassembler pacifiquement, un droit défini par le 1er Amendement, et la responsabilité des villes de protéger les espaces publics.
 
Ce à quoi ils réfléchissent aussi, c’est à la façon dont ils vont pouvoir éviter d’être récupéré par les élites, ça c’est à lire du côté du Guardian.
 
The Guardian qui propose ce matin une longue enquête sur ces fonds vautours qui se sont approprié les dettes de plusieurs Etats africains, et notamment de la RDC.
Des fonds spéculatifs qui ont été surnommés ainsi à cause de leur voracité. Leur particularité, c’est qu’ils sont basés pour la plupart dans des paradis fiscaux, et que leur méthode consiste à racheter à très bas prix des dettes dont ils essaient ensuite d’obtenir le remboursement, intérêts de retard et autres, qui a racheté en 2004 pour 30 millions de dollars d’anciennes dettes de la RDC qui dataient des années 80, et qui en demande aujourd’hui près de 100 millions.
 
Pour terminer, une petite nouvelle cocasse, à défaut d’être réjouissante, qu’on a lue dans The Huffington Post.
Aux Etats-Unis, les membres du Congrès sont en train de plancher sur ce qui doit être servi ou non aux écoliers américains, pour qu’ils ne deviennent pas obèses. Sachez que des parlementaires refusent qu’on cesse de leur servir des pizzas et des frites, parce que dans la pizza, il y a de la sauce tomate, et parce que les frites, c’est des pommes de terre...ce qui fait déjà deux bons légumes par jour…
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Le résumé de la semaineFrance 24 vous propose de revenir sur les actualités qui ont marqué la semaine

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.