Accéder au contenu principal
Dans la presse

"La révolution ne se fait pas en un jour"

Presse internationale, Lundi 28 novembre. Au menu de la presse internationale ce matin, le top départ des élections en Egypte, la victoire des islamistes modérés au Maroc, la probable victoire de Kabila en RDC, et le sommet de Durban sur le climat.

Publicité

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre I-Phone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook
 
On commence cette revue de presse internationale avec les élections qui débutent ce matin en Egypte, les premières élections libres de l’histoire du pays.
 
Les Egyptiens qui affirment désormais leur attachement à la démocratie et à la liberté et qui vont devoir choisir entre une myriade de candidats au cours d’un processus qui s’annonce très long et compliqué. Le problème, explique The Guardian, c’est qu’une grande partie de la population est analphabète - un problème auquel la
Commission suprême électorale égyptienne s’est attaquée en renouant avec une méthode qui avait cours en Egypte dans les années 50: à l’époque, le pouvoir voulait aider les électeurs à identifier correctement les candidats et avait décidé de leur faciliter la tâche en leur proposant des dessins sur les bulletins de vote, et c’est avec cette pratique que viennent de renouer les autorités égyptiennes.
 
Les élections égyptiennes version dessin, c’est à voir aussi avec ce croquis publié dans The International Herald Tribune où l’on voit un aréopage de militaires voter à main levée, tous «en faveur de la fin de la répression et de son remplacement par la tromperie, le subterfuge et la manipulation».
 
Voilà pour les militaires. Quant aux islamistes, à voir du côté du Jerusalem Post, c’est en sonnant la cloche de la liberté que l’Egypte est en train de les réveiller.
 
Le printemps arabe qui ouvre désormais une phase de transition délicate on l’aura compris mais il n’y aurait, à en croire Gulf News, rien de surprenant à cela.
Le quotidien bahreïni explique ce matin que les heurts et les violences auxquels nous assistons font partie intégrante du printemps arabe, et qu’il est normal que la révolution ne se fasse pas en un jour.
 
On passe maintenant au Maroc, qui vient de connaître des législatives anticipées, remportées largement par les islamistes modérés du PJD.
La victoire des islamistes qui ne satisfait pas ceux qui, au Maroc aussi, entendaient faire souffler le printemps arabe, et notamment les militants du 20 février. Sur le site larbi.org, ils évoquent ce matin des élections en forme de «leurre», un scrutin qu’ils ont boycotté.
 
Elections également en RDC, où Joseph Kabila est candidat à sa propre succession.
Le président sortant qui va très probablement l’emporter, tant l’opposition congolaise est divisée. C’est en tout cas le pronostic que fait le site Slate Afrique, qui propose de nous expliquer «pourquoi l’opposition risque de se prendre une raclée». Les élections d’aujourd’hui devront départager onze candidats, dont Joseph Kabila, et près de 19.000 candidats pour les 500 sièges de l'Assemblée nationale.
 
Pour terminer, je vous propose de jeter un coup d’œil à une tout autre révolution, cette révolution verte qui se fait attendre et qui n’aura probablement pas lieu à Durban où se tient en ce moment le sommet sur le changement climatique - à voir à la Une du Times sud-africain, qui a ce matin ce cri du cœur: «Il faut une révolution pour sauver notre planète!».
 
Retrouvez tous les matins sur France 24 la Revue de presse française (du lundi au vendredi, 6h23-7h10-10h40 heure de Paris) et la Revue de presse internationale (du lundi au vendredi à 9h10 et 13h10). Suivez également tous les week-ends en multidiffusion la Revue des Hebdos.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.